19/01/2015 09:48

Pour la ministre de la Culture Fleur Pellerin, la France doit devenir une "championne internationale de la fiction" TV

La ministre de la Culture Fleur Pellerin a souhaité dimanche que la France devienne "une championne internationale de la fiction" télévisée, appelant France Télévisions à être "plus audacieux".

"Je souhaiterais que la France puisse devenir une championne internationale de la fiction", a déclaré Fleur Pellerin, invitée de l'émission "Tous politiques" sur France Inter. "Dans ce cadre-là, je souhaiterais que l'audiovisuel public puisse être plus audacieux, prendre davantage de risques, privilégier l'esthétique, des formes d'expression moderne, des sujets qui sortent un peu des sentiers battus...Voilà une des missions que je souhaiterais assigner à France Télévisions", a-t-elle ajouté, alors que les grands objectifs stratégiques du groupe audiovisuel pour 2015-2020 seront définis fin février.

Cette feuille de route que devra suivre le prochain président de France Télévisions, issue d'un groupe de travail coordonné par Marc Schwartz, un ex-directeur financier de France Télévisions, sera rendue publique au moment où débutera le processus de nomination du futur dirigeant de l'audiovisuel public par le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel). "Je suis très attachée au fait que France Télévisions puisse être un aiguillon dans la création. Nous avons un cinéma qui est excellent (...) pourquoi n'avons nous pas la même aura au niveau international en matière de fiction ?", s'est interrogée la ministre de la Culture.

"Avant la fin du mois de février, mes services y travaillent actuellement, nous devrons être en mesure de définir ce que sont les grandes missions du service public audiovisuel, aujourd'hui au XXIeme siècle", a-t-elle expliqué. "Avec mes équipes, nous avons mis sur papier l'ensemble des indicateurs et des objectifs qui sont assignés à France Télévisions. Il y en avait une cinquantaine de pages ! Certains étaient contradictoires entre eux !", a-t-elle regretté.

"A l'évidence, c'est trop. Faire de l'audience, faire de la qualité...je crois qu'à un moment, il ne faut pas donner des injonctions contradictoires au service public audiovisuel et être cohérent", a souligné Fleur Pellerin. Alors qu'on lui demandait si l'actuel PDG de France Télévisions, Rémy Pflimlin, pouvait être candidat malgré un bilan critique du CSA, elle a répondu : "Bien sûr. Chaque personne peut candidater".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LicorneMagique
19/janvier/2015 - 10h45

La France doit surtout recréer de l'emploi et sortir du bourbier où elle est enfoncée jusqu'au cou...

Portrait de Verite
19/janvier/2015 - 10h38 - depuis l'application mobile

Petit conseil : le Musée Picasso : un régaaaal ! Bonne visite si vous en avez l'occasion...

Portrait de Pirate 92
19/janvier/2015 - 09h57

Pour la fiction, les tournages en langue anglaise s'imposent, avec l'aide des CODIP et autres. Enfin la formation des auteurs est nécessaires.