12/01/2015 11:11

Très vive émotion hier soir devant l'équipe de Charlie Hebdo - Regardez

Hier France 2 bouleversait sa grille des programmes pour diffuser en direct "Je suis Charlie" avec Anne-Sophie Lapix, Nagui et Patrick Cohen.

Une pléiade d'artistes étaient à leurs côtés pour ce grand hommage.
Quand les salariés de Charlie Hebdo sont arrivés, c'est une standing ovation qui a retenti.


Regardez

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Marie_du_85
12/janvier/2015 - 17h32 - depuis l'application mobile

Je ne comprends pas tous ces commentaires négatifs à l'encontre de P.Pelloux...
Oui c'est un médecin urgentiste "habitué" au sang. Mais il n'est certainement pas habitué à entrer sur son lieu de travail et voir tous ses amis morts ou blessés à là Kalachnikov gisants dans une marre de sang. Mettez vous deux secondes à sa place.
Il a le droit d'être traumatisé et pleurer, c'est légitime. Chacun réagit à sa manière, pourquoi toujours juger ? S'il vient sur les plateaux télés, c'est peut-être pour montrer que Charlie est toujours là, qu'ils sont prêts à se battre pour leur journal et pour la mémoire de leurs amis. Et ça lui fait sûrement du bien d'en parler.
Il est en état de choc, comme les autres, mais la peine de chacun s'exprime différemment.
Alors arrêtez de critiquer sa réaction. Il vient de vivre un vrai drame, il a le droit de s'exprimer là-dessus.

Portrait de Charline 13
12/janvier/2015 - 14h42
Bilou a écrit :

Oui d'accord et après ?  Il a perdu des amis ok, il est mal ok.

Dans ce cas qu'il reste à l'écart et n'aille pas craquer sur tous les plateaux télé.

Les filles Wolinski ont perdu leur père, ce n'est quand même pas rien, elles connaissaient aussi toute l'équipe qui est morte avec leur père, et sur les plateaux télé elles n'ont pas fait dans le pathos.

Les filles Wolinski n'ont pas fait de plateau, OK, mais elles n'en n'ont jamais fait. Par contre leur mère, et donc Mme Wolinski était hier soir dans 7à8, elle a d'ailleurs été très digne et a fait un témoignage émouvant. La famille du policier a tenu une conférence de presse, la famille de Charb se déchire autour de sa relation ou pas avec Jeannette Bougrab (photos à l'appui pourtant)... Où est la décence, où se trouve la limite entre le patho et le besoin de raconter encore et encore pour évacuer...

Moi je ne juge pas! Si cela vous dérange, il y a les DVD, les livres ou le cinéma pour aller vous divertir!!!

Portrait de Ericka42
12/janvier/2015 - 14h31
carole6 a écrit :

Légitimes..., tout le monde a une sensibilité.Quant à moi, je deviens à la longue froid devant l'étalage de cette douleur qu'il a fait pendant deux jours sur tous les plateaux, à pleurer comme une vieille femme. Pour un médecin urgentiste, qui a dû en voir d'autres, je ne comprends pas ce pathos vomi... mais ça , c'est ma liberté!

Certes, c'est un médecin urgentiste qui en a vu d'autres, sauf que là, ce sont ses amis et collègues.

Portrait de Bilou
12/janvier/2015 - 14h15
Charline 13 a écrit :

Vous ne vous rendez pas compte de ce qu'à vécu P. PELLOUX... Même en tant que médecin urgentiste, ce n'est pas tous les jours que l'on doit entrer dans une pièces avec une quinzaine de personnes que l'on connait,  touchées par des kalachnikov!!! Il a dû chercher les personnes encore en vie, déplacer le corps de ses amis déjà morts et tout ça au lieu de marres de sang. Je ne pense pas que beaucoup d'urgentistes aient eu à faire face à ce genre d'horreur. Et puis il ne s'agit pas d'un accident là, ce sont des hommes qui ont volontairement fait ça à d'autres hommes.

Vous ne vous rendez pas compte de l'impact ravageur que ce qu'il a vu, tant au niveau psycologique qu'émotionnel. Cet homme ne verra plus jamais la vie du même oeil, ça c'est certain. Mais pour savoir cela il faut l'avoir vécu et je ne vous le souhaite pas.

C'est un homme public, il a l'habitude des plateaux télés et cela fait parti de sa vie. Il est certains que des gens comme nous qui ne sommes jamais passé à la télévision il nous semble impossible d'aller parler de sa douleur publiquement, mais pour lui c'est peut être qu'il en a besoin tout simplement.

Oui d'accord et après ?  Il a perdu des amis ok, il est mal ok.

Dans ce cas qu'il reste à l'écart et n'aille pas craquer sur tous les plateaux télé.

Les filles Wolinski ont perdu leur père, ce n'est quand même pas rien, elles connaissaient aussi toute l'équipe qui est morte avec leur père, et sur les plateaux télé elles n'ont pas fait dans le pathos.

Portrait de Charline 13
12/janvier/2015 - 13h36
carole6 a écrit :

Légitimes..., tout le monde a une sensibilité.Quant à moi, je deviens à la longue froid devant l'étalage de cette douleur qu'il a fait pendant deux jours sur tous les plateaux, à pleurer comme une vieille femme. Pour un médecin urgentiste, qui a dû en voir d'autres, je ne comprends pas ce pathos vomi... mais ça , c'est ma liberté!

Vous ne vous rendez pas compte de ce qu'à vécu P. PELLOUX... Même en tant que médecin urgentiste, ce n'est pas tous les jours que l'on doit entrer dans une pièces avec une quinzaine de personnes que l'on connait,  touchées par des kalachnikov!!! Il a dû chercher les personnes encore en vie, déplacer le corps de ses amis déjà morts et tout ça au lieu de marres de sang. Je ne pense pas que beaucoup d'urgentistes aient eu à faire face à ce genre d'horreur. Et puis il ne s'agit pas d'un accident là, ce sont des hommes qui ont volontairement fait ça à d'autres hommes.

Vous ne vous rendez pas compte de l'impact ravageur que ce qu'il a vu, tant au niveau psycologique qu'émotionnel. Cet homme ne verra plus jamais la vie du même oeil, ça c'est certain. Mais pour savoir cela il faut l'avoir vécu et je ne vous le souhaite pas.

C'est un homme public, il a l'habitude des plateaux télés et cela fait parti de sa vie. Il est certains que des gens comme nous qui ne sommes jamais passé à la télévision il nous semble impossible d'aller parler de sa douleur publiquement, mais pour lui c'est peut être qu'il en a besoin tout simplement.

Portrait de Ericka42
12/janvier/2015 - 11h44
docteur sylvestre a écrit :

Je ne sais même pas comment on peut commenter les larmes de P Pelloux.

Ce type est juste cette semaine comme il l'a toujours été par le passé : un être humain fabuleux, et comme tout être humain de base, il a des émotions, même si le terme est un peu léger, et n'est pas exactement adapté à la réalité dévastatrice qu'il a rencontrée.

Je suis tout à fait d'accord avec vous.

De plus, ce sont ses amis/collègues qui ont été assassiné, il devait être présent à cette réunion et c'est un des premiers à avoir découvert le carnage, comme il le dit très bien 'Je n'ai pas pu les sauver', donc il est très concerné par ce drame.

Portrait de noritaka
12/janvier/2015 - 11h43 - depuis l'application mobile

Espèce d'enflure

Portrait de Ericka42
12/janvier/2015 - 11h38
peter a écrit :

Le ras le bol aussi .

 

Et bien, rien ne vous empêche de Zapper.

C'est pas comme si ça faisait 3 mois qu'on en parlait.

Portrait de Ericka42
12/janvier/2015 - 11h32
carole6 a écrit :

Trop de pathos....avec les larmes de Patrick Pellous comme d'hab....

 

En même temps, les larmes de Patrick Pelloux sont légitimes, non ?

Portrait de mazou
12/janvier/2015 - 11h32

Très belle émission, très émouvante mais aussi pleine d'humour, d'espérance et d'impertinence ... en harmonie avec l'esprit "Charlie"

Tous ont fait de leur mieux et, malgré quelques petits problèmes dus au direct, la soirée fut TRES réussie.

N'en déplaise aux aigris.