09/01/2015 12:22

Les rescapés de Charlie Hebdo s'installent dans les locaux de Libération

Les rescapés de l'attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo ont été accueillis vendredi en fin de matinée par la direction du quotidien qui les héberge afin de leur permettre de réaliser un numéro de "survivants" qui paraîtra la semaine prochaine.
Parmi eux, le dessinateur Luz, le reporter Laurent Léger, l'urgentiste-chroniqueur Patrick Pelloux et l'avocat du journal, Richard Malka. Laurent Joffrin et Johan Hufnagel, les patrons de la rédaction, et le directeur opérationnel du quotidien, Pierre Fraidenraich, étaient venus les attendre en personne en bas de l'immeuble où ils sont arrivés vers 11H00.
Au même moment, une opération des forces d'élite françaises était en cours pour "neutraliser" les frères Kouachi, les auteurs présumés de l'attentat meurtrier contre Charlie Hebdo, retranchés dans une entreprise près de Paris avec un otage.
"Ils sont une trentaine de Charlie Hebdo. Ils faut continuer à faire de l'humour", a lancé aux journalistes présents Laurent Joffrin.
"Nous les hébergeons parce qu'ils n'ont plus un crayon. Leurs ordinateurs et toutes leurs affaires sont sous scellés. Ils ont perdu leurs frères", a ajouté Pierre Fraidenraich. Douze personnes ont été tuées dans l'attentat, dont huit collaborateurs de de l'hebdomadaire.
L'équipe de Charlie Hebdo sera installée au 8e étage de l'immeuble de Libération, dans la célèbre salle du hublot, où se tiennent les conférences de rédaction et les assemblées générales du quotidien.
Sur Twitter, des journalistes de Libération, dont Erwan Cario, publiaient des photos de l'équipe en train de s'installer.   Selon Laurent Joffrin, les ordinateurs ont été fournis par Le Monde. "Il y a une union nationale des médias", a souligné Pierre Fraidenraich. De nombreux hommages et témoignages de sympathie à Charlie Hebdo - rubans noirs, affichettes - étaient visibles aux abords de Libération.
L'équipe rescapée de l'hebdomadaire satirique publiera la semaine prochaine "un numéro de survivants" tiré à un million d'exemplaires, grâce aux nombreux soutiens reçus et pourra recevoir, si elle le souhaite, une aide publique d'un million d'euros.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BADAR. D.Schreinemacher
9/janvier/2015 - 14h34
LIBERA ...de ...BADAR...(D.Schreinemacher) 01/2015..________LIBERA________...Ils sont tous arrivés ce terrible matin,Le sourire aux lèvres, les crayons bien taillés,Humour dans le cœur, les peintures dans les mains,Loi de la République ; ils allaient dessiner...Vous avez frappé de grands hommes de partageÂmes de liberté, ils nous contaient leurs idées.Marianne est en larmes , elle pleure ce carnage.Ô !!! pauvre liberté d’expression endeuillée...Assassins,mécréants,lâches et pourritures,Vous avez en un instant meurtri tout un pays .Au nom de la liberté, sortons nos couleurs,Bleu, Blanc, Rouge doux chant de notre chère patrie...Nous sortirons de notre carquois nos crayons, De notre cœur pur ; nos valeurs Républicaines.Unis nous dessinerons avec ambition,Un arc-en- ciel d' Amour et tuer votre haine.....____Tous droits réservés @..BADAR____.Au nom de votre Dieu,Vous tuez des heureux.Pauvres types masqués,Ne savez que violerLes lois de Liberté..Ensemble nous vaincrons.Sortons tous nos crayons,Dessinons la Raison,L'Amour et la Passion,Ô ...! noble, solution..Dis !!! juste un dernier motRéfléchis petit con,Pose toi cette question,Et si dans tes chimères,DIEU ne serait que l'air ???? .._____BADAR _____en larmes, à nos crayons.

 —