05/01/2015 08:39

EN DIRECT - François Hollande sur Inter: "Pas de nouveaux impôts en 2015, mais pas de baisse non plus"

8h30: François Hollande a annoncé lundi matin qu'il rencontrerait la chancelière allemande Angela Merkel dimanche pour "parler de l'avenir de l'Europe". Interrogé sur une convergence entre les points de vue des deux pays sur la croissance, le chef de l'Etat a indiqué: "je vais rencontrer Mme Merkel encore dimanche à l'initiative du président du parlement européen Martin Schulz qui est allemand mais aussi francophone et francophile et nous allons parler de l'avenir de l'Europe, de la relation franco-allemande".

8h20: François Hollande ne se préoccupe pas "pour l'instant" de la question d'éventuelles primaires à gauche ni de l'élection présidentielle de 2017, a-t-il affirmé lundi matin sur France Inter. Interrogé sur le fait de savoir si l'organisation de primaires était envisageable, le président a éludé. "Vous pensez que quand je viens d'évoquer ces sujets (économiques, sociaux, ndlr), je vais parler des primaires?", a-t-il dit. "Je suis président de la République, je suis à mi-mandat, l'élection présidentielle c'est donc dans deux ans et demi. Eh bien pour l'instant je ne me préoccupe pas, croyez-moi, de l'élection présidentielle, je me préoccupe essentiellement des Français", a poursuivi François Hollande, invité de la matinale de la station publique pendant deux heures. Quand se préoccupera-t-il de l'élection? "Quand elle arrivera, vous avez la date", a de nouveau éludé le président.

8h07: François Hollande s'est dit  "confiant" au sujet de l'adoption de la loi Macron sur l'activité économique et n'envisage pas d'être obligé de recourir à l'article 49-3 de la Constitution auquel le Parlement ne pourrait s'opposer que par une motion de censure.

"Je suis confiant", a déclaré M. Hollande sur France Inter.

"J'ai la même méthode depuis le début de ce quinquennat: faire un dialogue avec le Parlement, permettre que des améliorations puissent être apportées, que des corrections puissent éventuellement être données.

Et ensuite, il y a un vote. Je n'ai pas à présupposer qu'il serait tellement difficile qu'il conviendrait d'utiliser des méthodes contraignantes", a-t-il expliqué.

7h51: François Hollande a estimé qu'il y avait en France une crise identitaire "grave" et "depuis longtemps".

Y'a-t-il une crise identitaire en France? "Oui, et depuis longtemps. Oui, et elle est grave.

Oui, et elle pèse lourdement car l'environnement est menaçant.

Il faut donc avoir les nerfs solides, la pensée ferme et une forme de conviction républicaine", a répondu le chef de l'Etat sur France Inter.

7h46: François Hollande promet de changer "tout" ce qui "nuit à l'égalité et au progrès" et de prendre "tous les risques" pour réaliser cet objectif, a-t-il dit sur France Inter.

"J'ai été élu sur le changement. Je changerai tout ce qui bloque, empêche, freine et nuit à l'égalité et au progrès" et "de ce point de vue, je prendrai tous les risques", a déclaré le chef de l'Etat lors de cet entretien de rentrée sur la radio publique.

7h41: François Hollande a répété lundi sur France Inter son "engagement (...) de ne pas créer de nouveaux impôts à partir de 2015", mais prévenu qu'une baisse de la fiscalité n'était pas pour tout de suite.

"Si la croissance est un peu supérieure" en 2015 à la prévision officielle de 1%, "cela ira à la réduction des déficits", a dit le chef de l'Etat, ajoutant toutefois que si cela "se confirmait en 2016 ou en 2017 (...) nous verrions ce que nous pourrions faire en termes de baisse de prélèvements".

7h21: François Hollande a déclaré ce matin qu'il assumait la responsabilité des mauvais chiffres du chômage ajoutant qu'il ferait tout pour y remédier.

Ouvrant son intervention dans la matinale de France Inter, le chef de l'Etat, tout en pointant la situation mondiale ou européenne, a déclaré à propos du chômage en hausse : "Il y a une responsabilité, celle que j'assume".

"Je ferai dans ce quinquennat tout ce que je pourrai" pour obtenir le but fixé, à savoir une inversion de la courbe.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de CYTISE
5/janvier/2015 - 19h28

quel MENTEUR tout a augmenté au  1 janviersmileyour que les avantages de ces messieurs qui vivent comme des rois continuent  !!!

Portrait de tofee
5/janvier/2015 - 11h58

du jamais vu !!

on voit et on entend hollande partout !!

la France devient une vrai dictature !!

il nous reste les urnes pour leur montrer notre degout !!

et bien-sur boycoter touts les emissions ou hollande parle !

Portrait de harry1
5/janvier/2015 - 10h37 - depuis l'application mobile

Je suis sidéré de l'attitude de François Hollande ! Alors que les électeurs se mordent les doigts d'avoir voté pour lui et que La France coule à pic , lui se prépare pour sa réélection ? Comme si c'était un autre au pouvoir actuellement ? Il a fait le contraire de ce qu'il avait annoncé en 2012 ! Et pour cause, la crise était belle et bien là contrairement à ce qu'il annonçait ! La méthode Coué ?!

Portrait de Rosette
5/janvier/2015 - 10h16

Quand on érige le mensonge en mode de gouvernance .. Et il y en encore qui le soutiennent ? Quoi que c'est bizarre, on trouve de moins en moins de gens qui avouent avoir voté pour cet individu.

Portrait de 69lyonnais69
5/janvier/2015 - 09h56 - depuis l'application mobile

Pas d'impôts enfin pas de nouvel impôts mais augmentation des anciens oui

Portrait de couinard
5/janvier/2015 - 09h11

Que de mots creux!!!

Portrait de Caro1773
5/janvier/2015 - 08h57 - depuis l'application mobile

Quel mytho!!!!

Portrait de Razyiel
5/janvier/2015 - 08h48 - depuis l'application mobile
marcassin a écrit :

menteur et les r etraites qui se voient augmenter la csg si ce n est pas un impot masque que l on m explique

Le pire c'est que lui et les ex président se tapent plus de 30.000€ de retraite !!!! Euh on pourrait pas ressortir la guillotine ?!?

Portrait de france66
5/janvier/2015 - 08h36

pas de nouvel impôts, mais ceux qui existent déjà augmentent ! il nous prend vraiment pour des idiots !

Portrait de piedsdansleplat
5/janvier/2015 - 08h07

ben en 2014 il en a assez mis ! et l'année 2015 n'est pas finie. Avec les retraites qui baissent de 3,8 % c'est bien un impôt déguisé.

Portrait de Razyiel
5/janvier/2015 - 07h58 - depuis l'application mobile

En gros si les français se force à dépenser pour que ça reparte il pourrait y avoir une baisse lol pas mal le chantage à peine caché !!

Portrait de sandrataz28
5/janvier/2015 - 07h48 - depuis l'application mobile

Encore de belles promesses pour le chômage. Il faudrait peut être aider les patrons à embaucher au lieu de les aider à mettre la clé sous la porte.