02/01/2015 12:01

Légion d'honneur: Le secrétaire d'Etat Thierry Mandon estime que le refus de Thomas Piketty n'est pas motivé par "l'humilité"

Le secrétaire d'Etat Thierry Mandon a estimé aujourd'hui que le refus de la légion d'honneur par Thomas Piketty n'était pas motivé par "l'humilité", tout en jugeant que la réforme fiscale souhaitée par l'économiste provoquerait une "protestation généralisée". 

Interrogé par BFMTV et RMC sur ce refus dans lequel a été vu un affront infligé à l'exécutif, le responsable gouvernemental a trouvé que c'était "triste" et "dommage". "Il y a deux motifs deux refus généralement", a analysé le secrétaire d'Etat à la réforme de l'Etat et à la simplification: "par humilité, parce qu'on considère que d'autres l'ont plus mérité" ou "par raison politique". "Thomas Piketty, je ne pense pas que ce soit la première raison", a-t-il glissé.

Il a contesté plusieurs arguments avancés par l'auteur du best-seller Le Capital au XXIème siècle. Ce dernier "ne pense pas que ce soit le rôle d'un gouvernement de décider qui est honorable", et assure que les gouvernants "feraient bien de se consacrer à la relance de la croissance". "C'est un peu basique", a commenté le secrétaire d'Etat. "La légion d'honneur distingue le mérite national" et "c'est donc bien le rôle du gouvernement et de la République de décider". 

Le fond de l'affaire, pour le membre du gouvernement, "c'est que Piketty défend une thèse économique sur la grande réforme fiscale". "Nous avons essayé de l'expertiser, de réfléchir pour la mettre éventuellement en oeuvre". Mais elle "est tellement compliquée, globale, elle a de tels effets de redistribution" que "si on le faisait, il y aurait une protestation généralisée", selon l'élu de l'Essonne. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de de votre appareil dans l'espace ci-dessus
2/janvier/2015 - 14h20
bernardo75 a écrit :

C'est lui ce matin qui n'assumait pas l'Ecotaxe signé par la gauche. Comme on le critiquait de faire perdre 1 milliard d'euros il a repassé le bébé à Sarkozy !!! Dites moi si je me trompe c'est bien la gauche qui a abandonné le projet devant quelques manifestants ?

 

Vous ne dites que la moitié de l'affaire. La gauche a cédé. Et l'UMP n'a pas appuyé le gouvernement en se rangeant à leur côté mais a pratiqué l'éternel petit jeu politique en profitant du remue-ménage des bonnets rouge pour envenimer la situation et comme un argument de plus contre le gouvernement. Toujours le même jeu digne d'un cour de récréation qui consiste à contrer l'adversaire même si on est soi même l'investigateur du projet.