03/01/2015 15:01

Le Parti communiste chinois désigne un nouveau président à la tête de l'agence officielle Chine nouvelle

Le Parti communiste chinois (PCC) a désigné un nouveau président à la tête de l'agence officielle Chine nouvelle, Cai Minzhao, chef adjoint de la propagande du PCC, en remplacement de Li Congjun, frappé par la limite d'âge.

M. Cai a pris ses fonctions dès sa nomination, intervenue le 31 décembre au soir, a indiqué vendredi au téléphone un responsable à l'agence officielle.

Cai Mingzhao, chef adjoint du Département de la propagande du PCC, occupait également jusque-là les fonctions de Directeur du Bureau de l'information du Conseil d'Etat (gouvernement).

Membre du Comité central, M. Cai, né en 1955, a rejoint à 19 ans le PCC en 1974, deux ans avant la mort de Mao Tsé-toung et la fin de la révolution culturelle (1966-76), servant dans les rangs de l'Armée populaire de libération (APL) de 1970 à 1976.

Il a travaillé ensuite durant 23 ans comme journaliste à l'agence Chine nouvelle, de 1978 à 2001, avant de la quitter dans la position de vice-président pour rejoindre le Conseil d'Etat comme vice-directeur de son Bureau de l'information, selon sa biographie officielle.

Parallèlement, Cai Minzhong a occupé les fonctions de chef adjoint du Département de la propagande du PCC --avec rang de vice-ministre--, de rédacteur en chef du Quotidien du peuple, organe central du PCC, et de directeur de l'Administration des Editions en langues étrangères du pays.

A 65 ans, son prédécesseur, Li Congjun, également membre du Comité central, était frappé par la limite d'âge et a cessé d'occuper ses fonctions de président et de chef du parti de l'agence officielle.

M. Li était président de Chine nouvelle depuis mars 2008.

Fondée par le PCC en 1931, Chine nouvelle revendique plus de 7.000 correspondants, rédacteurs, administrateurs et techniciens.

Elle compte cinq bureaux régionaux dans le monde, à Hong Kong, Bruxelles, Mexico, Nairobi et Le Caire, ainsi qu'un bureau à Paris, New York et Moscou.

L'agence est en situation de quasi-monopole pour la distribution de l'information sur le marché intérieur chinois.

Ailleurs sur le web

Vos réactions