18/12/2014 07:45

USA: Après des menaces d'attentats, Sony Pictures renonce à sortir le film "L'interview qui tue !"

Sony Pictures a renoncé cette nuit à sortir le film "L'interview qui tue!", parodiant un projet d'assassinat du dirigeant nord-coréen, après des menaces de pirates informatiques qui seraient téléguidés par Pyonyang.

"Sony Pictures n'a plus aucun projet de sortie pour le film", a indiqué une porte-parole du studio.

Cette déclaration va plus loin que le communiqué du groupe, diffusé quelques heures plus tôt, qui ne parlait que de l'annulation des sorties en salles aux Etats-Unis.

Les sorties à l'international, en vidéo à la demande, ou en DVD semblent désormais elles aussi compromises.

Le film, une parodie sur un complot fictif de la CIA pour assassiner le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, devait sortir le jour de Noël aux Etats-Unis et le 11 février en France.

La décision de Sony Pictures Entertainment (SPE) fait suite à l'annonce plus tôt mercredi par les plus grandes chaînes de cinéma américaines, comme Regal, AMC ou Carmike, qu'elles ne diffuseraient pas la comédie controversée.

Le studio a aussi reçu mardi de nouvelles menaces des pirates (les "Guardians of peace") qui avaient revendiqué l'attaque informatique majeure lancée contre Sony fin novembre.

Les enquêteurs américains seraient à présent convaincus que la Corée du nord a commandité cette attaque informatique dévastatrice, a indiqué une source proche du dossier, confirmant des informations de médias américains, et ils devraient l'annoncer jeudi.

La Corée du Nord, très irritée par ce film qui met en scène son leader, a nié être à l'origine de l'attaque tout en louant ceux qui l'avaient commise.

Pour James Lewis, un expert du centre de reflexion CSIS et ancien membre du département d'Etat, "le suspect le plus probable parmi tous ceux qui sont possibles c'est la Corée du nord".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Carole85
18/décembre/2014 - 08h37

Effarant de voir jusqu'où la censure peut aller dans ce monde smiley