17/12/2014 10:20

Le nouveau roman de Michel Houellebecq "Soumission" au coeur d'une polémique

Son nouveau roman n'est pas encore sorti qu'il suscite déjà la polémique: Michel Houellebecq, l'éternel provocateur de la littérature française et l'un de ses écrivains les plus lus à l'étranger, récidive avec "Soumission", portrait d'une France dirigée par un parti musulman en 2022.

Publié le 7 janvier chez Flammarion, "Soumission" est le 6e roman de l'auteur de "La carte et le territoire", prix Goncourt 2010. Son titre se réfère à la traduction du mot "Islam" qui signifie allégeance (à Dieu).

L'histoire débute à la fin du second mandat de François Hollande, en 2022, dans une France fracturée où le FN est aux portes du pouvoir, la rue en ébullition. La Fraternité musulmane (parti inventé de toutes pièces par l'auteur) bat Marine le Pen et le Front national au second tour de la présidentielle grâce à une alliance avec le PS, l'UMP et l'UDI.

Le nouveau chef de l'Etat, Mohammed Ben Abbes, nomme... François Bayrou Premier ministre.

Le pays s'en trouve bouleversé, tout comme le narrateur, le nihiliste François, professeur d'université, à la vie sexuelle débridée mais sans joie véritable.

François apprécie particulièrement de se balader dans le Chinatown parisien du 13e (où Houellebecq habite): "Rien, pas même un régime musulman, ne semblait pouvoir freiner leur activité incessante", dit-il, en regardant les Chinois pousser leurs diables.

François hésite à se convertir à l'Islam pour pouvoir conserver son poste à Paris III, rebaptisée "Université islamique de Paris-Sorbonne", où les secrétaires sont désormais voilées. Mais, contrairement à certains de ses collègues, il renonce et quitte la fac.

Volontiers polémiste, le romancier semble limiter l'alternative politique future au FN ou à un pouvoir religieux dans cette politique-fiction de 300 pages.

En 2001, Houellebecq avait déjà déclenché un tollé en lançant: "la religion la plus con, c'est quand même l'Islam", dans une interview, tronquée selon lui. Scandale, procès, relaxe.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Isaduci
17/décembre/2014 - 11h24
kleretnet a écrit :

Il est dommage qu'en postant un message anonymement nous ne puissions juger de la beauté de votre faciès ! 

Mais je pense que la qualité de votre message nous en dit suffisamment...

Pourquoi cet écrivain n'aurait il pas le droit de s'exprimer ? S'il reste dans le cadre de la loi ? Lisez le avant de commenter ...

faut se détendre un peu, je ne lui retire aucun droit

Portrait de laurent28320
17/décembre/2014 - 11h08

Un livre qui va exciter tous ceux qui ne savent pas prendre de recul.Les musulmans ne sont pas tous des assassins, les juifs pas tous des voleurs assoiffés d'argent.... et que sais je encore. Mais a force de ce "surprotéger" du racisme, les communautés s'enferment dans leur propre cocon, ce qui met en valeur les différences (existent-elles vraiment d'ailleurs ?) et conduit au racisme et à l'impossibilité de voir au second degré des livres comme celui ci.Ha, je regrette le temps ou, pour déconner, je disais à mon collègue Tunisien, "ils font chier ses arabes" pour plaisanter. Avant on en rigolait, aujourd'hui on se ferait lyncher

Portrait de myrdhin
17/décembre/2014 - 10h57 - depuis l'application mobile

qd la realite va dépasser la fiction

Portrait de Isaduci
17/décembre/2014 - 10h26
abysssaxo a écrit :

Une bonne tête de vainqueur!! smiley

c'est vrai qu'il est vraiment vilain

Portrait de abysssaxo
17/décembre/2014 - 10h22

Une bonne tête de vainqueur!! smiley