12/11/2014 18:57

Le parquet de Paris fait appel du jugement contre Minute comparant Christiane Taubira à un singe le jugeant "trop clément"

Le parquet de Paris a fait appel du jugement qui a condamné le directeur de la publication de l'hebdomadaire d'extrême droite Minute à 10.000 euros d'amende pour sa une comparant la ministre de la Justice Christiane Taubira à un singe.

Dans son édition du 13 novembre 2013, le journal avait publié une photo de la garde des Sceaux, avec ce titre: "Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane".

Peu de temps avant la parution de cette Une, Mme Taubira avait été la cible de propos racistes du même acabit, de la part d'une jeune fille lors d'une manifestation d'opposants au mariage homosexuel ou encore d'une ex-candidate FN aux municipales dans les Ardennes, qui a été condamnée à neuf mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Cayenne (Guyane).

Jean-Marie Molitor, directeur de la publication a été condamné le 30 octobre pour injure raciale par le tribunal correctionnel de Paris à une peine inférieure aux réquisitions du parquet, qui outre l'amende de 10.000 euros, avait requis trois mois de prison avec sursis.

Le ministère public a également fait appel de la relaxe de M. Molitor et du dessinateur David Miège dans un autre dossier jugé à la même audience.

En cause, un dessin paru fin octobre 2013 représentant un singe, versant une larme, dont l'avocat déclarait : "Mon client porte plainte pour avoir été odieusement caricaturé en madame Taubira".

Le parquet avait requis un mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende contre Jean-Marie Molitor et 2.000 euros d'amende, dont la moitié avec sursis, contre le dessinateur David Miège.

L'avocat de M. Molitor, Me Frédéric Pichon, a estimé que l'appel du parquet témoigne d'un "acharnement" et que, si la garde des Sceaux n'était pas partie à la procédure, "le ministère public est un petit soldat servile, aux ordres de son supérieur hiérarchique".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bruno.13
13/novembre/2014 - 15h54

Etonnant ? Pas tant que cela puisque le Parquet est soumis à l'autorité du Garde des Sceaux.

La suspicion que Taubira ait donné des ordres au Parquet est réelle.

A part cela, le gouvernement n'intervient pas dans les affaires de justice....

Portrait de phix
13/novembre/2014 - 09h27

La justice est encombrée par ces "affaires", qui pose la question des libertés d'opinion, de caricaturer, de photographier, concernant les personnes publiques.

Concernant les sanctions, on peut aussi poser la question de l'impunité de certains journaux comme "charlie hebdo" qui, eux, font régulièrement offense à des milliers de personnes, sans avoir aucun problème, subventionné par nos impôts (parenthèse).

Portrait de Elsergio66
12/novembre/2014 - 23h02 - depuis l'application mobile
Achille B. a écrit :

La dictature gauchiste apparaît très régulièrement, comme dans tout régime de gauche ...

Pauvre imbécile !

Portrait de Clementdu31
12/novembre/2014 - 21h34

Continuez de vous battre madame la ministre, pour vous, et les gens victimes de certaines personnes se sentant au dessus des lois!

Portrait de JustinP
12/novembre/2014 - 21h14 - depuis l'application mobile

Je pense à la victime d'un vol avec violence qui n'a pas eu la même chance que tout le monde.. L'agresseur est toujours dehors avec un simple rappel à la lol ! Honteux ! Vivement 2017 !

Portrait de lasuperconnasse
12/novembre/2014 - 20h39
Clementdu31 a écrit :

J'ai l'impression que vous oubliez que comparer une femme noir à un singe est un crime, c'est interdit et doit être severement punit! C'est comme sa, c'est la loi! Que sa vous plaise ou non

interdit? rien n'est interdit parce qu'interdire est juste impossible et inutile, c'est bien pour ça que la loi a prévue des peines... C'est comme ça, c'est la loi! Que ça vous plaise ou non

Portrait de Clementdu31
12/novembre/2014 - 19h59

J'ai l'impression que vous oubliez que comparer une femme noir à un singe est un crime, c'est interdit et doit être severement punit! C'est comme sa, c'est la loi! Que sa vous plaise ou non