28/10/2014 18:35

Décès de Rémi Fraisse: Le Ministre de l'Intérieur annonce la suspension de l'utilisation des grenades offensives

18h36: Le Ministre de l'Intérieur annonce la suspension de l'utilisation des Grenades Offensives

18h16: Selon le procureur d'Albi, les vêtements de Rémi Fraisse présentaient des traces d'explosifs utilisés dans les grenades des gendarmes. 

«On a retrouvé des traces de TNT, sur certains scellés, provenant des effets vestimentaires de la victime», a annoncé le procureur Claude Dérens à la presse. 

Ces résultats «orientent donc l’enquête, puisque la mise en oeuvre d’un explosif militaire de type "grenade offensive" semble acquise au dossier», a dit le magistrat, qui a précisé que «le TNT figure dans la composition des charges des grenades lacrymogènes ou offensives utilisées par les gendarmes».

Le procureur d’Albi a aussi annoncé qu’il se déssaisissait du dossier au profit du parquet de Toulouse. C’est en effet du ressort du pôle criminel de Toulouse d’instruire des faits commis par des militaires de la gendarmerie, dans le Tarn.

17h08: Le procureur d'Albi a annoncé, lors d'une conférence de presse, que des traces de TNT ont été retrouvées sur les vêtements de Rémi Fraisse.

Celles-ci sont notamment contenues dans les grenades dites "offensives", utilisées par les forces de l'ordre lors des manifestations. 

Rémi Fraisse avait été retrouvé sans vie sur le site du barrage contesté de Sivens (Tarn), dans la nuit de samedi à dimanche.

L'enquête est désormais confiée au parquet de Toulouse.

Ce matin, François Hollande avait promis que "toute la vérité" sera faite sur ce drame.

16h30: Le député écologiste Noël Mamère appelle à «la responsabilité» de François Hollande et Manuel Valls pour qu’ils stoppent la construction du barrage de Sivens car «on ne construit pas un barrage sur un cadavre».

15h22: Le chef de file du Front de gauche à l’Assemblée, André Chassaigne , demande la suspension des travaux du barrage de Sivens, «non seulement parce qu’il y a eu un drame mais aussi parce que c’est un projet disproportionné».

«Il faut que le chantier s’arrête [...]. Aux acteurs locaux ensuite de dialoguer et de discuter de la suite», a-t-il dit lors d’un point presse.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Gallus
2/novembre/2014 - 10h25

Encore un ministre qui a du courage ..

Portrait de KERCLAUDE
29/octobre/2014 - 07h30

Quel ministre courageux, maintenant il devrait quitter son bureau et se rendre dans les manifestations pour prendre des boulons sur la tête et se faire insulter, et en contre partie ne rien dire. Il faut cesser de mettre des CRS ou des gardes mobiles face aux manifestants mais mettre les élus écologistes à la place avec les députés et sénateurs et là ils se rendront compte de la violence des manifestants.

Portrait de Bynder93
29/octobre/2014 - 02h05
outback134 a écrit :

Dans une démocratie digne de ce nom le ministre aurait déjà démissionné.

En France hollandaise, il s'accroche à son portefeuille.... Décidément, la soupe est bonne !

Tu diras ça au prochain président Juppé déjà condamné à de la prison mais qui a pas honte de continuer sa vie politique comme si de rien n'étais

Portrait de Bynder93
29/octobre/2014 - 02h01
MisterDaWhite a écrit :

Un tel "drame" sous la droite et les levées de bouclier des gauchiottes auraient été spectaculaires.

Là, je félicite la tenue du premier ministre (de gauche) qui ne cède pas au populisme ambiant et qui défend nos forces de l'ordre.

Encore bravo et merci à elles.

Un fachos de droite aurait peut être même pas fait de même smiley

Portrait de APAB
28/octobre/2014 - 18h39

Décision surprenante car comme cela lors des émeutes la racaille pourra massacrer les policiers à volonté!

MOI PRESIDENT JE NE PRENDRAI PAS DE DECISION SUR LE COUP DE L'EMOTION !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Portrait de Block
28/octobre/2014 - 18h10
BoboPS a écrit :

Les policiers ne tirent pas des grenades pour des manifestants pacifistes.Par contre à chaque fois qu'il y a des antifas, la police attaque...peut être parce que les antifas sont dangereux et agressent les policiers qui ne font que répliquer.C'est très triste pour ce jeune homme, mais encore faut il savoir pourquoi les policiers ont du faire usage de ces défenses.

Un reportage a l'instant meme sur BFM TV rappelait que depuis début Septembre, 56 !!! policiers avaient été blessés sur les lieux.

 

56 policiers blessés en 1 mois, manifestement oui, ce ne sont pas tous des "gentils manifestants pacifistes" ...

Portrait de coiffeur
28/octobre/2014 - 17h18

ce qui lui ai arrivé est triste

par contre si il est prouvé que les gendarmes n'y sont pour rien j'aimerais bien entendre les excuses des duflot mamere et autre donneur de leçon