24/10/2014 10:39

France Télévisions lance un moteur de recherche pour retrouver des extraits d'émissions

Retrouver l'extrait de l'émission dans lequel une personnalité, un lieu ou un nom ont été cités, c'est ce que propose désormais France Télévisions, qui a lancé jeudi le moteur de recherche "On en a parlé", a annoncé le groupe audiovisuel public à l'AFP.
Intégré à sa plateforme de télévision de rattrapage Pluzz, ce nouveau service permet de saisir un mot dans un moteur de recherche. 
Les résultats, composés d'extraits d'émissions diffusées sur les chaînes du groupe (France 2, France 3, France 4, France 5 et France Ô), peuvent ensuite être visionnés. La transcription du texte de l'extrait apparaîtra également.
Cette fonction est pour le moment disponible uniquement sur la version de Pluzz accessibles sur les ordinateurs fixes. Elle devrait ensuite être étendue aux smartphones et aux tablettes ainsi qu'aux boxes des fournisseurs d'accès à internet (FAI). 
"Si vous voulez retrouver le moment où on a parlé de tel sujet dans telle émission, vous n'avez plus besoin de regarder l'intégralité du programme. Le fait de pouvoir naviguer à l'intérieur des vidéos est un nouveau chemin d'accès aux contenus", a déclaré à l'AFP Bruno Patino, directeur général délégué aux programmes, aux antennes et aux développements numériques de 
France Télévisions.
Ce nouveau mode de recherche, "inédit en France", selon lui, a été développé en partenariat avec Leankr, société spécialisée dans l'indexation sémantique qui classe les contenus à partir des sous-titrages accompagnant 80% des émissions du groupe.
Par ailleurs, France Télévisions a également inauguré jeudi la fonction "ma liste" qui permet, d'un geste sur la télécommande, de mettre de côté un programme pour le regarder plus tard. 
Le téléspectateur peut ensuite retrouver sa liste de programmes à regarder.
Cette innovation concerne les télévisions HbbTV (Hybrid Broadcast Broadband Television, ndlr), un standard industriel européen de tv connectées qui permet aux chaînes de proposer des contenus supplémentaires et d'interagir avec le téléspectateur. 
Le parc de postes concernés est estimé à quelque 700.000 personnes dans l'Hexagone, selon France Télévisions.
La fonction devrait ensuite être étendue aux boxes des FAI pour toucher "1 millions de personnes d'ici fin 2014 et 10 millions d'ici fin 2015", a précisé Bruno Patino, expliquant que cette fonction ne nécessitait pas la création d'un profil par téléspectateur.

Ailleurs sur le web

Vos réactions