14/10/2014 10:22

François Hollande répond aux salariés de "LCI": "Tout doit être fait pour préserver l'outil que représente LCI"

Le 2 octobre dernier, à l'occasion de la venue de François Hollande au Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, les salariés de LCI ont remis au Président de la République une lettre dans laquelle ils lui demandaient son aide afin que survive la chaîne info.

En juillet dernier, le CSA refusait le passage de LCI sur la TNT gratuite.

Dans ce courrier, que le site de RTL publie, François Hollande indique comprendre "l’inquiétude" des salariés.

"Je suis attaché au pluralisme de l'information et j'ai toujours apprécié le professionnalisme dont les équipes de LCI ont su faire preuve dans l'exercice de leur métier d'informer en continu, dans lequel la chaîne était pionnière", déclare le chef de l'Etat.

François Hollande rappelle que "le Parlement a adopté un amendement à la loi du 15 novembre 2013 permettant que soit examinée une demande de passage en clair de la chaîne sans remise en cause de l'autorisation initiale, ce qui était une novation forte".

Et d'ajouter : "Vous savez aussi que la régulation des médias, vu l'importance de ces enjeux dans la vie politique et sociale ne peut être confiée directement au pouvoir exécutif. C'est le rôle du CSA. Il a pris sa décision, à un moment donné, en estimant que la situation pourrait être réexaminée si le contexte évoluait".

"D'ici là tout doit être fait pour préserver l'outil que représente LCI", a conclu le Président.

Suite à la décision du CSA, la direction de TF1 indiquait la suppression de 148 postes dans le groupe.

Nos confrères précisent qu'aujourd'hui, Alain Tourret, le député maire de Moult, interpellera le Premier ministre et le gouvernement sur l'avenir de la chaîne. Selon lui "si le CSA a pour mission de participer à la disparition de la liberté d'informer, il n'a plus de raison d'exister".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions