01/09/2014 10:16

La réforme des rythmes scolaires est désapprouvée par 60% des Français!

La réforme des rythmes scolaires, généralisée cette année à toutes les écoles publiques, est considérée comme "une mauvaise chose" par 60% des Français, selon un sondage CSA pour RTL dévoilé lundi, à la veille de la rentrée des élèves.

Ce sondage a été réalisé entre le 26 août - jour de la nomination de Najat Vallaud-Belkacem au ministère de l'Education nationale - et le 28 août. Il a été réalisé sur internet, auprès d'un échantillon de 1.003 adultes, suivant la méthode des quotas.

L'opposition à la réforme est plus importante que lors d'un précédent sondage CSA pour RTL il y a un an, peu avant l'adoption de la réforme par les communes pionnières: 53% de sondés estimaient alors que c'était une bonne chose.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Gallus
12/septembre/2014 - 00h38
bjf56fr a écrit :

les français sont contre toutes les réformes !

Ne généralise pas tout le monde

Portrait de Gallus
12/septembre/2014 - 00h38
Elise a écrit :

40% approuvent ce gouvernement smiley

Je suis étonné aussi

Portrait de Gallus
12/septembre/2014 - 00h38

Le bordel de la rentrée

Portrait de GIGI
1/septembre/2014 - 16h27

Moi ce qui m'inquiète le plus c'est qu'on embauche a tour de bras des gens sans aucune qualification pour s'occuper des enfants en dehors des cours.

On ne demande aucun diplome, rien que la bonne mine!

Avec tous les détraqués qui trainent c'est plutot inquiètant.D'autre part il n'est pas donné a tout le monde de gérer une classe et un accident est vite arrivé.

Donc avant de mettre en place cette réforme que les pédiatres jugent bonne pour les enfants, il aurait fallu régler en amont tous les problemes liés a ce changement. 

Portrait de bjf56fr
1/septembre/2014 - 13h22

les français sont contre toutes les réformes !

Portrait de ledir
1/septembre/2014 - 12h38

uuuAu moment ou l'on prêche la solidarité entre génération, j'avais le plaisir de garder mes petites filles le mercredi, pour leurs donner de l'affection et du bonheur. Voilà une reforme de plus pour éloigner les petits enfants de leurs aieuls. Le samedi et le dimanche reste le jour des parents et je le comprends. C'est triste de faire des lois sans avoir aupavant penser à totes les conséquences

Portrait de thez
1/septembre/2014 - 10h30
Ptitglaçon a écrit :

Encore un succès de l'idéologie de gauche ... Ils parlent de démocratie et de respect, mais il se comportent exactement à l'inverse avec les Français quand ils sont au pouvoir !! Vivement la prochaine grève 

C'est pas nouveau, la gauche avait déjà abolit la peine de mort contre l'avis des Français. Et vu l'immobilisme des militants de gauche et leur peur des réformes, si un gouvernement de gauche veut changer quoique ce soit en France, il faudra toujours qu'il passe en force contre la droite, contre les syndicats et contre leur propres militants.

 

Portrait de Isaduci
1/septembre/2014 - 10h25
Ptitglaçon a écrit :

Encore un succès de l'idéologie de gauche ... Ils parlent de démocratie et de respect, mais il se comportent exactement à l'inverse avec les Français quand ils sont au pouvoir !! Vivement la prochaine grève 

cette réforme fût mise en place par le gouvernement précédent.

Mais de gauche ou de droite, ce n'est pas trop la question, c'est juste qu'elle ne convient ni aux enseignants, ni aux parents, et ni aux enfants.

et même les grands parents qui par exemple, pouvaient s'occuper de leurs petits enfants le mercredi.

Portrait de france66
1/septembre/2014 - 10h23
thez a écrit :

Et combien de parents d'élèves dans le lot ? Parce que franchement, c'est facile de se pronomcer quand on a pas d'enfant scolarisé. Et puis il faut dire aussi que les médias s'en donnent à coeur joie pour flingué la réforme avant même qu'on ai le recule nécessaire pour voir ce que ça donne. 

+1

Portrait de thez
1/septembre/2014 - 10h23

Et combien de parents d'élèves dans le lot ? Parce que franchement, c'est facile de se pronomcer quand on a pas d'enfant scolarisé. Et puis il faut dire aussi que les médias s'en donnent à coeur joie pour flingué la réforme avant même qu'on ai le recule nécessaire pour voir ce que ça donne.