19/07/2014 10:09

Insulté sur Twitter après une chronique sur RTL, un journaliste écrit une lettre à la Fondation Brigitte Bardot

Hier matin, Jean-Sébastien Petitdemange évoquait, dans sa chronique sur RTL, le parc Marineland d'Antibes.

Une chronique qui n'a pas plû à la fondation Brigitte Bardot, qui l'a fait savoir sur son son compte Twitter.

"Sur RTL @jeansebp fait la promo du @Marineland_Fr, à voir rediffusion #Blackfish sur @ARTEfr", expliquait-elle sur le réseau social en faisant référence à un documentaire diffusé sur Arte. 

Celui-ci revient sur la tragédie de 2010 où, au cours d'un spectacle au parc d'attractions aquatique Seaworld, en Floride, Tilikum, une orque de six tonnes, attaque mortellement Dawn Brancheau, sa dresseuse.

Jean-Sébastien Petitdemange a tenu à envoyer une lettre à la Fondation Brigitte Bardot face à ce "déferlement de haine généré" par ce tweet.

Voici la lettre de Jean-Sébastien Petitdemange

 

Je m’étonnes de déferlement de haine généré par votre tweet, ce jour, suite à ma chronique de 7h40 sur l’antenne de RTL, sur laquelle j’officie dans le cadre de la présentation de l’émission « Made in France ».!
En effet, j’évoque rapidement le parc « Marineland » d’Antibes parlant surtout de son fondateur, compagnon de la libération et inventeur de la Mehari. Voilà, visiblement mon tord.
Vous faites référence au documentaire diffusé sur ARTE le 29 juin 2013 à 20h45 « L’orque Tueuse ».
Ce documentaire revient sur la tragédie de 2010 où au cours d'un spectacle au parc d'attractions aquatique Seaworld, en Floride, Tilikum, une orque de six tonnes, attaque mortellement Dawn Brancheau, sa dresseuse.
Je sais bien qu’un seul animal issu du milieu naturel est toujours vivant sur le parc de « Marineland » d’Antibes. Celui-ci ayant été intégré au parc bien avant le moratoire de 1986 sur la protection des espèces animales sauvages.
A ce jour, tous les autres animaux de ce parc sont donc bien nés dans le parc, il apparait donc que ce parc n’enfreint aucune législation française et participe à la protection des espèces et à la préservation de la biodiversité.
Croyez bien que j’ai conscience de l’utilité d’actions en faveur de la protection animale et de l’environnement mais je ne crois pas en la violence systématique.
Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, en l’expression de mes sincères salutations

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de les notes de Zelda
20/juillet/2014 - 14h28

Je suis entièrement d'accord avec Yvon, je ne vois vraiment pas en quoi faire naître des orques par insémination artificilelle dans des bassins en bétons, pour leur faire faire des exercices toute leur vie contre du poisson mort sur fond de musique stressante partcipe à la préservation de cet espèce ! Il faudrait que l'on m'explique !!! Quand on les regarde vivre dans leur milieu naturel, on se rend vite compte que c'est une espèce très intelligente et que les orques ne se reproduisent pas à l'intérieur de leur propre famille. Le documentaire Blackfish est très clair sur ce sujet, les orques souffrent toute de leur vie en captivité, même si elles sont nées dans ces horribles bassins en béton. Imagineriez-vous faire de même avec vos propres enfants ? Les animaux ne sont pas faits pour faire du business, car ils souffrent au même titre qu'un être humain. Cette souffrance, puisqu'on a conscience qu'elle existe, ne doit pas être dissimulée sous un discours hypocrite et cupide. Il faut, au contraire en prendre conscience et si on aime vraiment les animaux, tout faire pour leur rendre leur liberté. Les associations sont là pour cela, et même si cela vous a paru agressif, elles remplissent leurs rôles de défense des animaux. Je pense que cette agressivité sur Twitter n'est rien comparée à toute la souffrance endurée par ces pauvres animaux en captivité. Merci d'essayer de faire votre travail de journaliste et de prendre conscience de cette souffrance. Cordialement.

Portrait de leon48
20/juillet/2014 - 09h20 - depuis l'application mobile

On fait exécuter des actions contre nature aux animaux pour nous amuser. C'est horrible et tout le monde trouve cela normal. Revenons aux jeux du cirque, notre nature violente et perverse sera satisfaite.

Portrait de pinpinstephy
19/juillet/2014 - 15h49

Je suis allée au parc d'Antibes il y a 10 ans j'avais adoré.

Il y a 2 semaines je suis tombée par hasard sur le documentaire d'arte sur Tilikum, c'était passionnant et aussi horrible de voir tout le mal qu'ils font aux orques.

Les orques avec les dauphins sont les animaux les plus sensibles, qu'ils soient nés en captivité ou non, ils sont martyrisés. Leurs bassins sont tout petits, on leur demande de vivre dans des baignoires alors qu'ils pèsent des tonnes.

Depuis ce documentaire, je ne retournerais jamais dans un parc aquatique.

Portrait de lilou57
19/juillet/2014 - 12h01

bv jean seb

Portrait de amidu89
19/juillet/2014 - 10h56

Toujours aussi pro J-Seb ! Bravo !

C'est un peu n'importe quoi la, fondation Bardot..