14/05/2014 17:30

300 intermittents du spectacle et salariés précaires ont manifesté du ministère du Travail au siège du Medef

Quelque 300 intermittents du spectacle et salariés précaires ont défilé mercredi du ministère du Travail au siège du Medef, où devait se tenir une ultime réunion sur le projet de convention de l'assurance chômage, a constaté l'AFP. Les signataires de l'accord du 22 mars sur l'assurance chômage (Medef, CGPME, UPA, CFDT, CFTC, FO) et la CGT devaient examiner à 17H00 le projet de convention qui sera soumis in fine à l'agrément du ministère du Travail.

La CGT, qui conteste une "négociation déloyale" qui n'a pas pris en compte les propositions de réforme soumises par les intermittents, demande au ministre du Travail de ne pas agréer le texte. A la demande du gouvernement, les signataires ont corrigé plusieurs mesures d'économie apportées au régime des intermittents dont le "différé d'indemnisation", pendant lequel les intermittents devront attendre le versement de leurs allocations. Mais selon la CGT et les associations d'intermittents, le texte n'a été modifié "qu'à la marge", et reste très pénalisant.

"J'ai calculé que j'aurai un différé de 90 jours pendant lequel je ne toucherai rien, contre 25 jours aujourd'hui", a indiqué à l'AFP Bart Boirot, co-président de l'association Tippi qui regroupe des professionnels de la post-production (vidéo, cinéma, publicité...). "Cela va se traduire par une baisse de 20% de mon revenu", a renchéri Malik Nahassia, également technicien en post-production.

"Les allocations vont baisser de 10% en moyenne en tapant sur les plus nombreux, c'est à dire les petits et les moyens salaires", a estimé Denis Gravouil, secrétaire général de la CGT Spectacle. Outre la manifestation parisienne, les intermittents projettent "une action à Cannes", où doit s'ouvrir mercredi soir le 67e festival de Cannes. Ils prévoient également d'utiliser la tribune des "Molières" qui seront diffusés le 2 juin sur France 2 pour faire entendre leur voix.

Parallèlement, une "marche pour la culture" est organisée le 17 mai contre la baisse des budgets, à l'appel des syndicats et des employeurs de la culture, avec une mobilisation spécifique prévue à Cannes.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DarkAngel
19/mai/2014 - 06h05
Milie01 a écrit :

Normal ils défendent leur steack

+5

Portrait de DarkAngel
19/mai/2014 - 06h05

Jour après jours ils sont moins nombreuses

Portrait de Techenko
15/mai/2014 - 10h15
L'OBSERVATEUR a écrit :

Tout le monde doit faire des efforts, eux aussi, il n'y a pas de raison.

Vous pensez que ce que propose l'Unedic est un effort équitable? En fait vous n’en savez rien ! Vous souhaitiez juste écrire un truc.

Je vous rappelle que les intermittents représentent 3.4% des chômeurs et ils puisent dans la caisse chômage 3.5%. Que ce nouvel accord prévoit de faire une économie sur la caisse chômage de 160M€ dont 100M€ sur seulement  les intermittents, sur seulement 3.4% de la population dans un secteur qui est la troisième économie en France et qui embauche de manière exponentielle. C’est le meilleur moyen de se mettre une balle dans le pied. De plus les intermittent proposent depuis 10ans un nouveau fonctionnement pour les annexes 4, 8 et 10, approuvé et signé par pratiquement tous les ministres aux gouvernements, un accord plus équitable et qui permet de faire beaucoup plus d'économie. C'est pour ça que c'est gens se battent, Pas pour faire du bruit, mais pour répondre aux travails discontinus qui se démocratisent à tous les secteurs. Mais apparemment "équilibre" et "justice" ne sont pas des mots apprécié aux niveaux de ce qui dirigent ce pays (on parle bien de ce qui le dirige, pas des marionnettes qui les représentent)

 

Alors arrêtez de vous persuader de vos mensonges, renseignez-vous, lisez, ouvrez votre esprit.

Portrait de KERCLAUDE
15/mai/2014 - 07h32
Mlle Kriss a écrit :

Faut arreter ! Nous sommes très très bien payer, le seul truc qu'il faut comprendre, c'est de fermer sa gueule pour avoir des heures, les employeurs prennent des intermittents "sans histoires" mais les casses co***les non ! Alors arretez de gueuler, notre paiement est très au dessus des autres Français, et en plus on en fait 3/4 en moins qu'eux !!! Et la fille de touche pas a mon poste, arrete de te la raconter chef des inters, MERCI !!!

Pouvez vous expliquer le régime des intermittents du spectable, car vous dites "  Alors arretez de gueuler, notre paiement est très au dessus des autres Français, et en plus on en fait 3/4 en moins qu'eux !!!

Portrait de paulau
14/mai/2014 - 20h14

Travail intermittent , revenu permanent. Elle est pas belle la vie ?