15/04/2014 07:32

Les régions Bourgogne et Franche-Comté s'engagent vers une fusion de leurs territoires

Les présidents des régions Bourgogne et Franche-Comté ont décidé aujourd'hui de s'engager vers une fusion de leurs territoires, lors d'une conférence de presse commune à Besançon, une première en France depuis l'annonce des réformes territoriales par Manuel Valls.

Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional de Franche-Comté, et François Patriat, son homologue en Bourgogne, tous deux socialistes, ont fait part de leur projet de "rapprochement administratif" visant, à terme, à une "fusion des deux collectivités". Les exécutifs pourraient fusionner à la fin du prochain mandat, en 2021.

"Pour la Franche-Comté et la Bourgogne, nous avons la perspective d'un développement commun, afin de construire l'avenir dans un monde qui change", a déclaré Mme Dufay, espérant ainsi créer un "territoire qui pèse en France et en Europe".

La coopération des deux régions est déjà engagée depuis plusieurs années au niveau de leurs CHU et de leurs universités.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Vesontio25
15/avril/2014 - 20h14

j'étais favorable au rattachement à la Suisse du Doubs et du Jura qui seraient devenu un nouveau canton Suisse,

mais je n'ai aucune envie de voir ma région rattachée à la Bourgogne, Besançon va perdre son status de capitale régionale.

Portrait de unknown
15/avril/2014 - 13h04
lolitrash a écrit :

je ne comprends plus rien à vos revendications ! Tout le monde se plaint de payer trop d'impots, en réduisant les doublons dans la fonction publique territoriale, on va peut-être ENFIN commencer à faire des économies ! Salariée du privé, j'avoue en avoir assez de payer pour ces territoriaux surnuméraires qui ralentissent la marche des choses car trop de services à solliciter !

 

tout à fait, c'est parfois contradictoire, on se plaint de trop d'împôts et pourtant on refuse une réforme des territoires qui pour le coup est une piste d'économie colossale avec un impact quasi nul pour les populations.

Les collectivités territoriales sont la caricature de l'administration lourde, coûteuse et souvent inutile. C'est là qu'il faut dégraisser le mamouth, plus que dans l'éducation, la santé ou encore la justice.

Portrait de unknown
15/avril/2014 - 12h59

Je suis Franc comtois et totalement opposé à ce gouvernement de baltringues, mais là je trouve que l'idée est plutôt bonne.

Simplifier le millefeuille administratif des collectivités territoriales, voilà bien quelque chose qui aurait du être fait depuis longtemps. On sait que la multiplication de ces administrations aux rôles parfois flous et souvent redondants et un gouffre pour les contribuables. C'est donc une vrai piste d'économie.

Par contre, les agents territoriaux sont protégés par leur statut et par conséquent, ces fusions vont se faire, dans un premier temps à effectifs constants. On peut donc imaginer qu'il va falloir un certain temps avant d'optimiser le système de fusion et  réaliser de véritables économies. Malgré tout le premier pas est fait et c'est l'important pour l'insatnt.

Portrait de lolitrash
15/avril/2014 - 10h35

je ne comprends plus rien à vos revendications ! Tout le monde se plaint de payer trop d'impots, en réduisant les doublons dans la fonction publique territoriale, on va peut-être ENFIN commencer à faire des économies ! Salariée du privé, j'avoue en avoir assez de payer pour ces territoriaux surnuméraires qui ralentissent la marche des choses car trop de services à solliciter !

 

Portrait de nibali
15/avril/2014 - 09h59

Le but final c'est de dépeupler les campagnes et de multiplier les mégapoles. On s'en rend compte avec les rythmes scolaires, où seul les grandes villes peuvent gérer la nouvelle reforme. Un conseil, si vous voulez investir, raprochez vous des villes, votre avenir est là.

Portrait de totoche17000
15/avril/2014 - 09h05

reformation du duche de bourgogne ....