11/11/2013 16:46

Deux journalistes seront jugés en Egypte pour "diffamation" de la justice

L'ex-directeur de la publication et un journaliste du quotidien indépendant Al-Masry al-Youm seront jugés pour "diffamation" à l'encontre des juges égyptiens, rapporte lundi l'agence officielle Mena.

Magdy al-Gelaad et le reporter Mohamed Senhouri comparaîtront devant une cour pénale pour "publication d'informations diffamatoires" après une plainte du Club des juges, influente association réunissant les magistrats égyptiens.

Ils sont poursuivis pour avoir rapporté dans leur édition du 15 janvier 2012 des propos tenus par Hicham el-Genina, alors président de la Cour d'appel du Caire, qui accusait les élections internes du Club des juges de manquer de transparence.

Aujourd'hui président de l'organisme égyptien de contrôle des comptes publics, M. Genina est également accusé dans cette affaire.

L'annonce de ce procès, pour lequel aucune date n'a été communiquée, intervient alors que la commission chargée de rédiger une nouvelle Constitution a notamment voté en première lecture un article interdisant le placement en détention de professionnels de l'information en raison de leurs publications. La nouvelle loi fondamentale doit encore être soumise à un référendum, qui devrait avoir lieu fin décembre.

La Constitution avait été suspendue lorsque l'armée a destitué et arrêté le président islamiste Mohamed Morsi le 3 juillet.

Depuis début octobre, trois journalistes égyptiens ont été condamnés par des tribunaux militaires, suscitant l'inquiétude de nombreuses organisations de défense des droits de l'Homme.

Deux ont écopé de six mois de prison avec sursis pour avoir photographié ou visité des secteurs militaires sans autorisation dans le Sinaï frontalier de Gaza, et un troisième a été condamné à un an de prison ferme pour s'être fait passer pour un officier afin de récolter des informations.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koro
14/novembre/2013 - 10h43

Du grand n'importe quoi ce pays