17/06/2013 16:41

Exception culturelle: Le président de la Commission européenne évoque une France "réactionnaire"

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a violemment critiqué lundi la volonté de la France d'exclure le secteur audiovisuel du mandat de négociations commerciales avec les Etats-Unis, qualifiant cette attitude de "réactionnaire".

"Cela fait partie de ce programme anti-mondialisation que je considère comme totalement réactionnaire", a déclaré M. Barroso, dans un entretien publié par l'International Herald Tribune.

Le président de la Commission européenne a indiqué qu'il était favorable à la protection de la diversité culturelle mais sans mettre un cordon autour de l'Europe. "Certains (de ceux qui défendent l'exception culturelle) disent être de gauche mais ils sont en fait extrêmement réactionnaires", a-t-il insisté.

Les défenseurs de l'exception culturelle " ne comprennent pas les bénéfices qu'apporte la globalisation (des échanges) y compris d'un point de vue culturel, pour élargir nos perspectives et avoir le sentiment d'appartenir à la même humanité", a-t-il dit.

Après treize heures de négociations ininterrompues, les ministres européens en charge du Commerce extérieur ont donné vendredi soir leur feu vert à la Commission européenne pour qu'elle lance les négociations avec les Etats-Unis sur un nouvel accord de libre-échange. Pour parvenir à l'unanimité, ils ont accepté, comme l'exigeait la France, d'exclure complètement le secteur audiovisuel des discussions.

Au nom des cinéastes européens, les réalisateurs belges Jean-Pierre et Luc Dardenne ont salué une victoire essentielle contre la "marchandisation de la culture".

Le commissaire européen au Commerce, Karel De Gucht, qui conduira les négociations avec Washington au nom de l'UE, souhaitait inclure l'audiovisuel dans son mandat, afin de ne donner aucun prétexte aux Américains pour qu'ils refusent toujours l'accès à certains marchés fermés aux entreprises européennes.

L'Europe reste pour le moment libre de définir sa politique de quotas et de subventions pour le cinéma, la télévision, la musique et la radio.

La Commission européenne pourra plus tard toujours redemander de discuter de l'audiovisuel, mais il lui faudra toujours obtenir un accord unanime des Etats.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DarkAngel
26/juin/2013 - 04h02
Green-Froggie a écrit :

:bigsmile: c est vrai, mais il y a des cas ou on prend tout le monde

smiley

Portrait de tiflow
18/juin/2013 - 18h42

Exception culturelle française dans l'audiovisuel ? Déjà qu'ils donnent des noms français aux émissions franchisées... "Money Drop" "The Voice" "Secret Story" bienvenu sur "myTF1"...

Portrait de Greenhulk
18/juin/2013 - 09h07

Ce que j'adore dans cette histoire ce n'est pas tant d'être traité de réac...mais c'est plutôt que le Président de la commission Européenne, dont fait partie notre pays, se permette de critiquer la position d'un de ses membres dans un canard d'un pays ne faisant pas partie de la dite commission. On peut y voir l'extrème courage de cette personne. Mais on peut y voir voir aussi que cette institution Européenne est à bout de souffle. Mais a-t-elle déjà été perenne dans ces décisions, dans ses budgets, dans son financement, dans sa logique. Bref, L'impression d'un courant anti-Français s'affirme de plus en plus au sein de l'Europe....ça nous prédit des jours (encore) plus sombres au sein de cette réunification nationales.....Comme quoi une bonne idée de départ n'en est pas toujours une à l'arrivée....

Portrait de Green-Froggie
18/juin/2013 - 01h01
back_chroma_is_back a écrit :

citer dati, faut pas pousser... :bigsmile:

smiley c est vrai, mais il y a des cas ou on prend tout le monde

Portrait de Green-Froggie
18/juin/2013 - 01h00

Quel plaisir de voir qu'un débat nous fédère tous (ou presque) dans la même direction.

D'accord avec tout les commentaires.(presque tous)

Que baroso s occupe un peu de son pays au lieu de préparer un fauteuil pour son gros Q d assisté à coup de salaire démeusuré et innaproprié étant donné la compétence de tous ces gros légumes de Bruxelles, incapables et vendus .

L'Europe n 'est pas une province Américaine, qu'ils se le disent !!!

 

Portrait de amento
17/juin/2013 - 20h20

barroso  barres toi! et sans retraite chapeau!

ca gagne combien sur notre dos ce type de nanti?

Portrait de TheReD
17/juin/2013 - 18h56

Aller critiquer son propre camp et les discussions internes à l'europe dans un canard étranger  est une faute impardonnable , qu'il garde ses colères pour les negociations internes et privées au lieu de se faire mousser à la moindre interview!

Portrait de SUP3RN0VA
17/juin/2013 - 17h39
dan91180 a écrit :

Ka commission europénne  est en majeurs partie responsable de nos problèmes !

alors qu'il nous foute la paix !

La défense de notre culture commence par une pratique correcte de notre langue. Sinon, à quels problèmes faites vous allusion ?

 

Portrait de SUP3RN0VA
17/juin/2013 - 17h37
Micheldu17 a écrit :

Même pas, vu le grand nombre de "travailleurs" pauvres qu' ils ont.

En nombre très inferieur au nombre français si on ne prend pas en compte les "nouveaux länder", ceux qui ont subi le communisme. La pauvreté est deux fois moins importante dans les länder historiques de la BRD qu'en France ...

 

Portrait de SUP3RN0VA
17/juin/2013 - 17h34

C'est vrai, l'exception culturelle française apporte tellement de bonnes choses et coûte quasiment rien, c'est pas comme si on dépensait plus pour la culture que pour la justice.

Portrait de pb71
17/juin/2013 - 17h17

Ras le bol de ces pseudos "têtes pensantes" donneuses de leçons et qui nous foutent dans une merde pas possible. 

Portrait de SUP3RN0VA
17/juin/2013 - 17h12
vic45 a écrit :

le portugal se porte tellement bien il peu donner des leçons lol

Donc si on suit votre raisonnement, seuls les allemands peuvent donner des leçons aux autres ?

 

Portrait de bruno.13
17/juin/2013 - 17h03

Ras le bol de cette Europe de Bruxelles. Contrairement à ce que pense Barroso, du jour où l'exception culturelle viendrait à ne plus exister, nous serons envahis par la culture anglo-saxonne, si tant est qu'il soit possible de parler de culture dans certains cas.

De toute façon, l'Europe telle qu'elle est organisée actuellement, avec ses dirigeants et ses institutions, n,'est plus satisfaisante. Soit l'Europe devient fédérale, soit elle finira par cesser d'exister

Portrait de vic45
17/juin/2013 - 16h52

le portugal se porte tellement bien il peu donner des leçons lol