10/12/2012 15:34

Rédaction à des collégiens sur le thème du suicide: L'enseignant suspendu

L'enseignant qui avait proposé un sujet de rédaction à ses élèves de 3ème d'un collège de Montmoreau-Saint-Cybard, en Charente, les invitant à se mettre dans la peau d'un adolescent suicidaire, a été "suspendu à titre conservatoire", a-t-on appris lundi auprès du rectorat.

L'enseignant a été "suspendu à titre conservatoire, le temps que l'enquête administrative soit diligentée", selon la même source. L'enseignant de lettres, âgé d'une trentaine d'années, devait être entendu lundi après-midi par le directeur académique, à Angoulême, saisi par des parents d'élèves surpris par l'initiative du professeur qui avait proposé le sujet le 22 octobre.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flassssh
10/décembre/2012 - 21h50
lily may a écrit :

Le sujet de cette rédac était dangereux dans sa formulation car l'ado devait se mettre dans la peau d'un gosse suicidaire. Il aurait mieux valu un sujet du type "Que feriez vous pour aider un ami suicidaire ?"  Pédagogiquement ce prof a dérapé.

Dangereux, tout de suite les grands mots!

Des ados suicidaires, il y en a, et ils n'ont pas besoin d'une rédaction pour le savoir.

Après on peut effectivement continuer de contourner le sujet, ça ne rendra pas les suicidaires moins suicidaires. On ne leur donnera juste aucune occasion d'en parler.

Portrait de Flassssh
10/décembre/2012 - 21h42
bruno.13 a écrit :

Encore heureux qu'il ait été suspendu Ce type est un crétin. Il aurait déjà du présenter des excuses pour son comportement totalement inapproprié avec des élèves aussi jeunes. 

Et si l'un d'entre eux était passé à l'acte?

Vous pensez franchement que rédiger un texte en se mettant dans la peau d'un ado suicidaire peut pousser au suicide? C'est un exercice, mal formulé, mais juste un exercice! A cet âge, j'avais des copines pas suicidaires pour deux sous, qui écrivaient des poèmes dans leur temps libre... le sujet revenait souvent, parce que c'est une période où l'on ressent la souffrance des autres... et elles sont encore de ce monde, je précise!

Parce que dans ce cas, pourquoi ne pas faire interdire les jeux vidéos où les joueurs se mettent dans la peau d'un personnage qui dégomme tout ce qui passe? On ne sait jamais, ils pourraient passer à l'acte!

Portrait de premilie
10/décembre/2012 - 20h33

Oui parler du suicide ok c'est un sujet de société, faire une lettre bon ça reste assez dérangeant mais ce qui m'a le plus choqué c'est la fin de l'intitulé de la rédaction qui est de  montrer le dégout qu'on a de soit, ça c'est plus que limite.

Portrait de Lau30
10/décembre/2012 - 17h18

Cette décision est juste totalement décalée.

En troisième on  14, 15 voire 16 ans, ce n'est pas trop jeune. La plupart des idées suicidaires arrivent vers cet âge donc ça m'étonnerait beaucoup que de ses élèves décident d'en finir juste à cause du dissertation. Au contraire, ça aurait pu être une bonne chose pour voir les élèves qui auraient des pensées suicidaires.

Comme dit en bas, le suicide, c'est juste un sujet tabou et pour beaucoup de personne, on ne doit pas en parler, d'où la suspension de cet enseignant. Pathétique.

Portrait de legaulois2009
10/décembre/2012 - 17h15

le suicide sujet tabou, on prefere ne pas en parler. mais apres il ai trop tard une fois que la personne ai passé a l'acte 

Portrait de bruno.13
10/décembre/2012 - 16h59

Encore heureux qu'il ait été suspendu Ce type est un crétin. Il aurait déjà du présenter des excuses pour son comportement totalement inapproprié avec des élèves aussi jeunes. 

Et si l'un d'entre eux était passé à l'acte?

Portrait de parisino
10/décembre/2012 - 15h46

en entend toujours dire que le taux de suicide chez les ados est élevé!! d

Donc pourquoi empêcher d'en parler avec eux!!?