10/12/2012 18:05

Jean-Marc Ayrault rend hommage à Malala Yousafzai, la jeune Pakistanaise qui a survécu à un attentat

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a rendu hommage, aujourd'hui, à la jeune Pakistanaise Malala Yousafzai, militante pour le droit à l'éducation ayant survécu à un attentat, disant sa "révolte" contre le fait "qu'une jeune fille puisse être empêchée d'accéder à l'école".
Ayrault s'exprimait à Paris au siège de l'Unesco, laquelle organisait, avec le gouvernement pakistanais, une journée de soutien à cette jeune fille et au droit à l'éducation des filles, dans le cadre de la Journée des Droits de l'Homme. "Si nous ne devions retenir qu'une chose de l'histoire de Malala, ce serait que la prétendue relativité des Droits de l'Homme est une fable et une supercherie. Devant son histoire, qui ne ressent pas colère et révolte", a lancé Ayrault, s'exprimant également devant le président du Pakistan Asif Ali Zardari, présent à cette rencontre. "Qui peut accepter qu'un enfant soit privé d'accès à l'école, simplement parce que c'est une fille ? Et que cette jeune fille soit agressée pour avoir dénoncé cette terrible injustice ?", a-t-il ajouté.
Selon lui, "l'inacceptable, c'est qu'une jeune fille puisse être empêchée d'accéder à l'école, au savoir, à la maîtrise de sa propre vie. L'inacceptable, c'est que pour avoir dénoncé cette situation, elle ait pu être sauvagement agressée". "Ce que le drame de Malala nous enseigne également, c'est que nous avons eu raison de faire de l'éducation des enfants, et en particulier des filles, un objectif prioritaire de l'aide au développement", a-t-il ajouté, saluant les initiatives prises par la communauté internationale en faveur de l'éducation pour tous.
Le 9 octobre, un insurgé avait ouvert le feu sur la jeune Malala, 15 ans, qui s'était fait connaître dès 2009 en signant un blog sur le site de la BBC dénonçant les exactions des talibans à Swat (nord-ouest), avant de remporter le premier prix pakistanais pour la paix. Touchée à la tête, Malala a survécu presque par miracle à cet attentat ciblé du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), qui a bouleversé des millions de personnes à l'étranger.

Ailleurs sur le web

Vos réactions