30/11/2012 09:59

Morandini Zap: Un propriétaire en grève de la faim pour dénoncer les conditions de la trêve hivernale

Depuis deux semaines, Laurent Corteel est en grève de la faim et campe devant le parvis de l'Hôtel de Ville à Paris. La raison ? Les locataires qui occupent l'appartement qu'il vient d'acheter refusent de partir.

Le propriétaire vient d'engager une procédure d'expulsion mais, à l'heure actuelle, les locataires sont protégés par la trêve hivernale. 

Regardez

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Guile06
30/novembre/2012 - 20h40 - depuis l'application mobile

Marye, soit vous connaissez réellement la situation, soit vous nous vous ne vous arrêtez pas a votre betise

Portrait de Lily2780
30/novembre/2012 - 18h37

avec Duflot, le pauvre n'est pas prêt de récupérer son appart. Comme quoi, il faut bien réfléchir avant de choisir des locataires mais c'est vrai qu'il y a parfois des situations imprévisibles

Portrait de BellaCullen
30/novembre/2012 - 17h12
philou002 a écrit :
dehors les pauvres ! au chaud les proprios ! pfffff ! moi je dis stop et un toit pour tous !

Pourquoi ne les prendriez -vous pas chez vous ?

Je trouve ce discours un peu facile smiley

 

Portrait de Marye
30/novembre/2012 - 12h49

Pauvre Propriétaire, voici un homme qui n'a pas froid aux yeux, a acheté certainement  un appartement au rabais pour cause bail en cours, et a monté tout un scenario pour recupere l'appartement dans les plus brefs délais, futé le mec.

et de plus à le cran de pointer du doigt le préjudice qu'il subi a cause de la tréve hivernale et médiatise l'affaire...y'a des gens que rien arretent dans leur bétise...

Portrait de ARTISAN3
30/novembre/2012 - 12h29
philou002 a écrit :
dehors les pauvres ! au chaud les proprios ! pfffff ! moi je dis stop et un toit pour tous !

Bj, Votre propos laisse croire qu'être propriétaire est être riche???Il y a des gens qui le sont et qui ont pris des risques et paient un  crédit ! pourquoi devraient-ils subir des locataires indélicats. Connaissez vous la réalité de ceux qui subissent la loi hivernale, pour ne voir que d'un coté. A priori non. Sans parler, des loyers, de prix de la procédure et du temps de l'application!

Portrait de france66
30/novembre/2012 - 11h54
philou002 a écrit :
dehors les pauvres ! au chaud les proprios ! pfffff ! moi je dis stop et un toit pour tous !

un toit pour tous, oui, mais le respect des propriétaires qui paient leurs traites et leurs impôts et qui voient leurs droits bafoués.

Portrait de retro007
30/novembre/2012 - 11h27

Les locataires ont in bail A l'issue de celui-ci trève hivernale ou non l'expulsion est valable

Portrait de france66
30/novembre/2012 - 11h17

C'est inadmissible, les locataires avaient 8 mois pour partir et la veille du départ, ils ont refusé sous pretexte de grève hivernale. Ils ont bien calculé leur coup, ça leur laisse encore plusieurs mois devant eux !!

 

Portrait de quinqua
30/novembre/2012 - 10h50

  On est de plus en plus nombreux : +- tout le monde divorce >>>  trop souvent 2 apparts sont nécessaires par couple+  Pas assez de logements >>> prix qui flambent+  Une Justice incapable de trancher rapidement+  Confiance rompue entre proprios et locataires+  Gâchis des immeubles vides= Gros boxon

Portrait de djbaxter
30/novembre/2012 - 10h23

Il y a quand même une marge entre les locataires qui ne respectent pas leurs bails, et les immeubles entiers vides. Viser les grandes entreprises et fonds d'investissement qui spéculent avec des espaces laissés vides, ce n'est pas pousser au squatt. Au contraire même, s'ils étaient tous réquisitionnés, çà ferait des lieux en moins à squatter pour les associations de droit au logement..