27/08/2012 09:33

L'économie et la géopolitique auront une place importante sur France Inter cette saison

L'économie, la géopolitique, mais aussi les femmes et la diversité auront une place importante dans la grille de France Intercette saison, des thèmes "décisifs" et "sous-traités" dans les médias, a déclaré Philippe Val, patron de la station publique.

"La géopolitique et l'économie vont être décisifs cette année. Comme nous sommes dans une période de crise liée à des rapports de force internationaux assez complexes, ces deux sujets doivent être traités avec encore plus de soin", a assuré M. Val.

France Inter propose dès ce lundi un éditorial sur l'économie, présenté par Nicolas Beytout, puis tous les vendredis en fin d'après-midi "Questions critiques", animé par Jean-Marie Colombani. La matinale consacrera également une large place à ces sujets, dès 5H00.

Le philosophe Abdennour Bidar, aux commandes de "Cause commune, tu m'intéresses" les dimanches après-midi, parlera du "vivre ensemble" et de laïcité. "Ces questions se posent de façon de plus en plus brûlante tous les jours, mais mal ou sous traitées", juge M. Val.

Autre sujet "sous-traité", les femmes. Stéphanie Duncan a enregistré un doublement de l'audience de son émission "Les femmes toute une histoire", qui sera désormais proposée de façon plus visible tous les vendredis à 9H00, au lieu de dimanche à 16H00 auparavant.

France Inter, qui a enregistré une très forte progression de son audience cumulée en un an, principalement grâce à la matinale de Patrick Cohen, la plus écoutée de France, se rapproche de plus en plus de RTL.

La station publique a même ravi pour la première fois à RTL la place de radio généraliste la plus écoutée en Ile-de-France, selon les chiffres de Médiamétrie pour la période avril-juin.

"Je ne fais pas la course. Je suis content quand il y a un maximum d'auditeurs. RTL a une bonne rédaction, c'est une bonne radio. Si France Inter est devant, je serai content, mais ce n'est pas une fin en soi", assure M. Val.

"En revanche, ça me fait vraiment plaisir de pouvoir montrer que dans un univers concurrentiel le privé n'est pas forcément devant", ajoute-t-il.

En avril-juin, France Inter a été écoutée par 5,77 millions de personnes, soit 11% d'audience cumulée, contre 5,34 millions un an plus tôt (10,2%).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koro
28/août/2012 - 11h54

ça l'air intéressant