23/08/2012 15:11

Eva Joly lance son club politique baptisé "Engagement"

L'ex-candidate EELV à la présidentielle Eva Joly a lancé jeudi son club politique baptisé "#engagement", lors des journées d'été des écologistes qui se déroulent à Poitiers jusque vendredi. Accessible en septembre prochain depuis le site internet de l'ancienne candidate, ce club se veut une plate-forme d'échanges d'idées.

"La nostalgie n'est pas productive. L'idée est de permettre l'expression de personnes qui n'ont pas l'habitude de venir dans des partis politiques", a résumé Éva Joly, à qui l'on demandait si elle agissait par nostalgie de la période électorale.

"Un peu partout où je vais, les citoyens me disent 'Eva ne lâche pas'. Je souhaite continuer sur cet élan".

L'ex-candidate à la présidentielle a également déclaré que la présence d'écologistes au gouvernement, thème d'un débat prévu en fin de journée, "est une très bonne chose".

"La démonstration a été faite sur le traitement des Roms. C'est Cécile Duflot qui l'a emporté. Sans écologistes c'est la théorie de Manuel Valls qui l'emportait", a estimé Eva Joly.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de wang67
24/août/2012 - 03h19 - depuis l'application mobile

punaise elle a pris un râteau monumental et elle revient à la charge comme ci la leçon n'était pas suffisante , qu'elle retourne chez elle et pourquoi elle a pas fait de politique la dans pays ?? Ils n'en veulent pas un point c'est tout !!!!!!

Portrait de Sallyforever
24/août/2012 - 00h16

Elle a rien compris, plus personne n'en veut et surtout pas son propre parti !

Mais elle s'acharne, tenace ! elle crée son club ! il faut lui dire qu'il faut être 2 pour danser un slow !

Portrait de mathpaul
23/août/2012 - 19h50

Je l'avais oublié !

Portrait de La matraque
23/août/2012 - 15h57 - depuis l'application mobile

"Une plate forme d'échange d'idées" c'est bien ça, il me reste une cabine téléphonique, c'est cadeau pour les réunions...

Portrait de Marc17
23/août/2012 - 15h29

Pour le bien de la France, elle aurait pu baptiser son club  "retraite".