23/04/2012 13:09

Le ministère iranien du Pétrole victime d'une attaque informatique

Le ministère iranien du pétrole a été attaqué depuis dimanche par un virus informatique qui détruit les dossiers dans les ordinateurs, ont rapporté lundi plusieurs médias, citant un porte-parole du ministère.

Selon l'agence Mehr, plusieurs sites, dont les sites officiels du ministère et celui de la compagnie pétrolière nationale NIOC, ont été touchés par cette attaque depuis dimanche. Les deux sites, mop.ir et nioc.ir, n'étaient pas accessibles lundi en milieu de journée.

Un porte-parole du ministère du Pétrole, Alireza Nikzad, a toutefois affirmé à l'agence Fars que les "données essentielles" du ministère et de la NIOC n'avaient "pas été touchées", leurs principaux serveurs n'étant "pas reliés à l'extérieur".

Le virus a été identifié comme étant de type "Vipère", conçu pour détruire des fichiers et endommager les disques durs des ordinateurs, selon l'agence Isna.

Aucune indication n'a été donnée dans l'immédiat sur l'étendue des dégâts subis par le ministère.

"D'autres sites industriels ont été victimes" de ce virus, a ajouté Isna sans donner de source ni de détails.

L'Iran a été la cible depuis deux ans de plusieurs attaques informatiques que les dirigeants iraniens ont attribuées aux Etats-Unis et à Israel, les deux ennemis déclarés du régime de Téhéran.

Des dizaines de milliers d'ordinateurs industriels ont ainsi été infectés en 2010 par le virus Stuxnet, conçu pour détruire physiquement les moteurs pilotés par ces ordinateurs.

La plupart des experts ont estimé que Stuxnet visait à retarder le programme nucléaire iranien en détruisant les moteurs des centrifugeuses enrichissant l'uranium. Téhéran a toutefois affirmé que son programme nucléaire n'avait pas été touché, contrairement à l'avis de nombreux experts occidentaux.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jason bournes
23/avril/2012 - 13h15

Drôle de lascar ce Lancar !