10/01 10:45

Philippe Lellouche pousse un coup de gueule contre l'abaissement à 80 km/h sur les routes secondaires: "Une mesure répressive totalement inutile!" - VIDEO

Hier soir dans "C à vous" sur France 5, Anne-Elisabeth Lemoine recevait Philippe Lellouche. L'animateur de "Top Gear" a réagi à la dernière mesure du gouvernement d'abaisser à 80 km/h la vitesse sur les routes secondaires.

Une nouvelle loi que Philippe Lellouche ne voit pas d'un très bon œil. Pour lui, "c'est encore une fois une mesure répressive totalement inutile". "Avant de mettre de l'argent dans un changement de signalisation, on ferait mieux de s'occuper de l'état des routes et d'adapter la vitesse à la route sur laquelle on conduit", a expliqué le présentateur qui officie sur RMC Découverte, avant d'ajouter : "Je trouve cette mesure un peu démagogique même si j'aime beaucoup ce gouvernement".

.

Regardez
.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de cmoixp
11/janvier/2018 - 11h53
djbaxter a écrit :

Je n'ai pas besoin d'être convaincu de ces chiffres, je fais partie des conducteurs qui refont des tests du nouveau code de la route de temps en temps et avec 20 ans de permis, ayant également passé une formation d'amélioration à la conduite Centaure, vitesse, aquaplanning, neige, gonflage et usure des pneus etc.. Pour les mêmes raisons, la propagande gouvernementale pour tenter de justifier le passage  à 80 km/h ne fonctionne pas.

Je le répète, ce sont des initiatives d'extrémistes anti-automobilistes à cause de leur dogme, et approuvées par les autorités qui, eux, voient les retombées financières à court terme. Ils sont tellement intéressés par le fait de sauver des vies sur la route qu'ils se foutent littéralement des résultats de l'expérimentation depuis 2015.

Avec des chiffres, on peut aussi prouver qu'il vaudrait mieux une tolérance zéro à l'alcool au volant, une formation à la conduite plus complète, plus longue, et trois fois moins chère, que des assurances au tiers minimales à des prix contrôlés, qu'une présence policière plus régulière sur le bord des routes, etc.. Et tant d'autres décisions pratiques auraient un impact réel et bien plus fort sur la sécurité routière, mais çà coûte et çà ne rapporte rien, et çà n'est pas soumis par les associations qui ont leurs entrées auprès des autorités. 

Ce n'est pas le seul domaine où ce n'est plus le bon sens ou la logique qui guident les décisions. Des dizaines de personnes auront beau crier dans les médias qu'une décision autoritaire, inefficace, sans argument, et rejetée par 80% de la population n'a aucune chance de devenir acceptable et acceptée.

Et si vous aimez la pratique, pensez déjà aux multiples contraintes à la conduite qui font que de nombreux conducteurs ne respectent déjà plus les priorités, les distances de sécurité, n'utilisent plus les clignotants... au motif certes fallacieux qu'ils sont stressés, pressés. Alors rajoutons en plus une limite de vitesse trop basse, et nous aurons encore plus de dépassements dangereux, de franchissements de ligne continue, de manoeuvres osées... et vous verrez que malgré la baisse de la limite, il n'y aura pas de vies sauvées dans le total annuel. Mais pour çà, il faut s'enlever le casque audio du discours en boucle de la LCVR et du CNSR, les gourous.

Parfaitement exposé !

2.5.0.0
Portrait de Jilou1994
11/janvier/2018 - 11h19
djbaxter a écrit :

Roulant 30 000km par an, et choisissant uniquement les tronçons d'autoroutes nécessaires pour éviter les secteurs avec de trop nombreuses traversées urbaines, je roule beaucoup sur nationales et départementales, au point de traverser la France en entier sur une journée plusieurs fois par an, donc si, rouler à 80km/h n'est pas raisonnable. On se traînera les savates sur ces belles lignes droites peu fréquentées. Et ceux qui roulaient déjà à 70-80km/h, je suppose qu'on les retrouvera à 60 désormais... En Norvège, Autriche, Suisse, çà se justifie mais pas chez nous au niveau national.

Je compatis ! smileysmiley

Portrait de djbaxter
11/janvier/2018 - 11h02
Jilou1994 a écrit :

 "On parle juste de maintenir la vitesse à 90km/h et de se rapprocher des budgets existants au préalable pour entretenir les routes qui ne le sont plus."

Votre thèse est osée certes mais parfaitement défendable comme toutes les thèses d'ailleurs. Donnons donc une chance au produit comme me le rappelait mon directeur des ventes et l'avenir nous réconciliera sur ce point ou pas. 

La vitesse baissée à 80 pour les routes sans terre-plein central n'est pas déraisonnable et l’entretien du réseau déjà existant est nécessaire. Donc essayons de réfléchir en complémentarité car dans dix ans nous nous y serons habitués comme avec beaucoup de nouvelles lois, la suppression du tabac dans les lieux publiques, la ceinture de sécurité et tant d'autres choses etc...  :beer:

 

 

Roulant 30 000km par an, et choisissant uniquement les tronçons d'autoroutes nécessaires pour éviter les secteurs avec de trop nombreuses traversées urbaines, je roule beaucoup sur nationales et départementales, au point de traverser la France en entier sur une journée plusieurs fois par an, donc si, rouler à 80km/h n'est pas raisonnable. On se traînera les savates sur ces belles lignes droites peu fréquentées. Et ceux qui roulaient déjà à 70-80km/h, je suppose qu'on les retrouvera à 60 désormais... En Norvège, Autriche, Suisse, çà se justifie mais pas chez nous au niveau national.

Portrait de Jilou1994
11/janvier/2018 - 10h36
djbaxter a écrit :

Maintenant rouler à 90 km/h, c'est rouler vite!! (ironie) Les budgets de réfection des routes sont essentiellement destinées à leur entretien sans amélioration ni nouvel aménagement. Seulement en deuxième viennent les nouveaux aménagements qui visent d'abord à améliorer la sécurité, et non pas augmenter la vitesse (glissières, ronds-points, chicanes, signalisations/revêtements particuliers d'entrée de ville ou de zone 30). En plus de ne pas être passionné et de rouler lentement, vous glissez vers des arguments totalement faux. L'intérêt national n'est pas de trouver une autoroute comme un billard tous les 40km, surtout si c'est pour la faire réaliser à coups d'impôts pour ensuite la faire exploiter par le privé pour produire des millions de dividendes. On parle juste de maintenir la vitesse à 90km/h et de se rapprocher des budgets existants au préalable pour entretenir les routes qui ne le sont plus.

 "On parle juste de maintenir la vitesse à 90km/h et de se rapprocher des budgets existants au préalable pour entretenir les routes qui ne le sont plus."

Votre thèse est osée certes mais parfaitement défendable comme toutes les thèses d'ailleurs. Donnons donc une chance au produit comme me le rappelait mon directeur des ventes et l'avenir nous réconciliera sur ce point ou pas. 

La vitesse baissée à 80 pour les routes sans terre-plein central n'est pas déraisonnable et l’entretien du réseau déjà existant est nécessaire. Donc essayons de réfléchir en complémentarité car dans dix ans nous nous y serons habitués comme avec beaucoup de nouvelles lois, la suppression du tabac dans les lieux publiques, la ceinture de sécurité et tant d'autres choses etc...  smiley

 

 

Portrait de djbaxter
11/janvier/2018 - 09h58
Jilou1994 a écrit :

L'aménagement des routes pour permettre aux passionnés de rouler vite coûte très cher à la société, et plus l'on souhaite aller vite et plus les coûts s'envolent. Il n'y a qu'à voir le prix du TGV au km par rapport à une ligne classique. C'est aussi pour permettre de rouler plus vite que l'on a enlevé d'innombrables platanes sur les routes.

Donc pour les routes sans terre-plein central, abaisser un peu la vitesse n'est pas une grande austérité. Et puis rappelons-nous comme le dit ce dicton: "Sans sacrifice il n'y a pas de bonheur dans cette vie ni dans la prochaine". :)

 

Maintenant rouler à 90 km/h, c'est rouler vite!! (ironie) Les budgets de réfection des routes sont essentiellement destinées à leur entretien sans amélioration ni nouvel aménagement. Seulement en deuxième viennent les nouveaux aménagements qui visent d'abord à améliorer la sécurité, et non pas augmenter la vitesse (glissières, ronds-points, chicanes, signalisations/revêtements particuliers d'entrée de ville ou de zone 3smiley. En plus de ne pas être passionné et de rouler lentement, vous glissez vers des arguments totalement faux. L'intérêt national n'est pas de trouver une autoroute comme un billard tous les 40km, surtout si c'est pour la faire réaliser à coups d'impôts pour ensuite la faire exploiter par le privé pour produire des millions de dividendes. On parle juste de maintenir la vitesse à 90km/h et de se rapprocher des budgets existants au préalable pour entretenir les routes qui ne le sont plus.

Portrait de Jilou1994
11/janvier/2018 - 09h55
cmoixp a écrit :

Tous ces chiffres sont exacts et la logique mathématique implacable. Mais à ce moment là pourquoi ne pas limiter à 70 ou 60 on gagnera 15 ou 30 m de distance de freinage supplémentaires. La vitesse sera de toute façon toujours un facteur incriminant et aggravant d'un accident car s'il y a accident c'est que la vitesse était trop importante à ce moment là.

80km/h c'est bien plus dangereux sur une route en mauvais état un jour de grand départ que 90km/h  sur une route en parfait état et avec peu de circulation. Il faudrait donc plutôt investir dans une une signalisation variable en fonction des conditions du moment. Je pense que ce serait mieux compris et donc mieux respecté par la plupart des automobilistes. Il faudrait également plutôt faire plus d'effort sur la prévention plutôt que sur la répression, faire prendre conscience au conducteur des risques liés à son comportement au volant, par exemple en le mettant en situation (sur circuit ou sur simulateur) dès l'apprentissage à la conduite. Malheureusement la limitation de vitesse n'aura que très peu d'influence sur les accidents, car effectivement le comportement de ceux qui faisaient déjà des excès de vitesse ne changera pas.

"80km/h c'est bien plus dangereux sur une route en mauvais état un jour de grand départ que 90 km/h  sur une route en parfait état et avec peu de circulation." 

C'est certain mais diminuer la vitesse est une mesure qui coûte beaucoup moins chère maintenant que d'entretenir ou d'aménager au mieux tout le temps, ce qui serait bien sûr l'idéal pour obtenir un équilibre entre sécurité et efficacité. Mais comme nous vivons dans un pays qui est endetté à hauteur de plus de 2000 milliards €, alors on s'arrange comme on peut, à la v'la qu'je te pousses. Vouloir dépenser toujours plus sans en maîtriser les conséquences à été notre politique depuis 82, alors soit on optimise humblement suivant les temps lieux et circonstances y compris les moyens réels soit on continue toujours plus passionnés que jamais à vouloir toujours aller plus vite, plus loin, plus cher au détriment de notre qualité de vie. Un choix de société, une philosophie en sommes qui n'est plus la mienne c'est certain.

Marrant le coup de rabaisser la vitesse de 15 km/h ou plus, et pourquoi pas aller à pieds, non plus ? Aller pour continuer à rire de notre côté super crétin, cela me rappelle les supers échangeurs américains comme celui du "Katy Freeway" dotée de 26 voies qui est déjà saturé ou de cette 48 voies aussi problématique en Chine. Ah l'avidité quand tu nous tiens ! smiley

Portrait de Wolverine45
11/janvier/2018 - 09h51 - depuis l'application mobile

Rien à voir bien sûr avec les lobbys des sociétés d'assurance et d'autoroute... Le temps d'adaptation des français va être de 10 ans comme ça l'état va encore récupérer du pognon des amendes! Forcement baisser la vitesse baisse le nombre de morts pas besoin de test pour le savoir alors dans ce cas autant la mettre à 50 direct.

Portrait de Wolverine45
11/janvier/2018 - 09h50 - depuis l'application mobile

Rien à voir bien sûr avec les lobbys des sociétés d'assurance et d'autoroute... Le temps d'adaptation des français va être de 10 ans comme ça l'état va encore récupérer du pognon des amendes! Forcement baisser la vitesse baisse le nombre de morts pas besoin de test pour le savoir alors dans ce cas autant la mettre à 50 direct.

Portrait de Wolverine45
11/janvier/2018 - 09h50 - depuis l'application mobile

Rien à voir bien sûr avec les lobbys des sociétés d'assurance et d'autoroute... Le temps d'adaptation des français va être de 10 ans comme ça l'état va encore récupérer du pognon des amendes! Forcement baisser la vitesse baisse le nombre de morts pas besoin de test pour le savoir alors dans ce cas autant la mettre à 50 direct.

Portrait de Wolverine45
11/janvier/2018 - 09h50 - depuis l'application mobile

Rien à voir bien sûr avec les lobbys des sociétés d'assurance et d'autoroute... Le temps d'adaptation des français va être de 10 ans comme ça l'état va encore récupérer du pognon des amendes! Forcement baisser la vitesse baisse le nombre de morts pas besoin de test pour le savoir alors dans ce cas autant la mettre à 50 direct.

Portrait de Wolverine45
11/janvier/2018 - 09h50 - depuis l'application mobile

Rien à voir bien sûr avec les lobbys des sociétés d'assurance et d'autoroute... Le temps d'adaptation des français va être de 10 ans comme ça l'état va encore récupérer du pognon des amendes! Forcement baisser la vitesse baisse le nombre de morts pas besoin de test pour le savoir alors dans ce cas autant la mettre à 50 direct.

Portrait de djbaxter
11/janvier/2018 - 09h39
Jilou1994 a écrit :

Le temps de réaction (moyen) pour freiner entre 80 km/h et 90 km/h est de trois mètres par temps idéal.

La distance de freinage en moyenne à 8O km/h est de 32 mètres sur revêtement sec et de 48 mètres sur revêtement humide. La distance de freinage à 90 km/h est de 40,5 mètres sur revêtement sec et de 60,75 mètres sur revêtement humide. 

La distance d'arrête est la somme de la distance parcourue pendant le temps de réaction (distance de réaction) et de la distance de freinage (le temps pendant lequel vous appuyez sur la pédale de frein). A 80 km/h: 56 mètres sur revêtement sec, 72 mètres sur revêtement humide. A 90 km/h: 67,5 mètres sur revêtement sec, 87,75 mètres sur revêtement humide. 

Est-ce que ces chiffres de différence de distance d'arrêt de 11,5 mètres sur revêtement sec entre 80 et 90 km/h et de 15,75 mètres sur revêtement humide entre 80 km/h et 90 km/h ne vous parlent pas mieux dans votre conscience sans parler des motivations politiciennes et lobbyistes de certains? :)

 

 

Je n'ai pas besoin d'être convaincu de ces chiffres, je fais partie des conducteurs qui refont des tests du nouveau code de la route de temps en temps et avec 20 ans de permis, ayant également passé une formation d'amélioration à la conduite Centaure, vitesse, aquaplanning, neige, gonflage et usure des pneus etc.. Pour les mêmes raisons, la propagande gouvernementale pour tenter de justifier le passage  à 80 km/h ne fonctionne pas.

Je le répète, ce sont des initiatives d'extrémistes anti-automobilistes à cause de leur dogme, et approuvées par les autorités qui, eux, voient les retombées financières à court terme. Ils sont tellement intéressés par le fait de sauver des vies sur la route qu'ils se foutent littéralement des résultats de l'expérimentation depuis 2015.

Avec des chiffres, on peut aussi prouver qu'il vaudrait mieux une tolérance zéro à l'alcool au volant, une formation à la conduite plus complète, plus longue, et trois fois moins chère, que des assurances au tiers minimales à des prix contrôlés, qu'une présence policière plus régulière sur le bord des routes, etc.. Et tant d'autres décisions pratiques auraient un impact réel et bien plus fort sur la sécurité routière, mais çà coûte et çà ne rapporte rien, et çà n'est pas soumis par les associations qui ont leurs entrées auprès des autorités. 

Ce n'est pas le seul domaine où ce n'est plus le bon sens ou la logique qui guident les décisions. Des dizaines de personnes auront beau crier dans les médias qu'une décision autoritaire, inefficace, sans argument, et rejetée par 80% de la population n'a aucune chance de devenir acceptable et acceptée.

Et si vous aimez la pratique, pensez déjà aux multiples contraintes à la conduite qui font que de nombreux conducteurs ne respectent déjà plus les priorités, les distances de sécurité, n'utilisent plus les clignotants... au motif certes fallacieux qu'ils sont stressés, pressés. Alors rajoutons en plus une limite de vitesse trop basse, et nous aurons encore plus de dépassements dangereux, de franchissements de ligne continue, de manoeuvres osées... et vous verrez que malgré la baisse de la limite, il n'y aura pas de vies sauvées dans le total annuel. Mais pour çà, il faut s'enlever le casque audio du discours en boucle de la LCVR et du CNSR, les gourous.

Portrait de Jilou1994
11/janvier/2018 - 09h29
Barbie Choux a écrit :

il ne faut pas confondre excès de vitesse et abaissement de la vitesse de 10 kms heure, l'impact contre un poids lourd est exactement le même, une sortie de route identique quant à ses conséquences, par contre les excès de vitesse commis par certains seront toujours présents à 80 comme à 90. C'est avant tout une mesure destinée à renflouer les caisses de l'état par les amendes pas de la prévention routière. La prévention c'est aménager et entretenir les routes, supprimer les points noirs, limiter la circulation des poids lourds, moduler la vitesse selon les endroits qui représentent un danger, mais cela coute et ne rapporte rien financièrement.

L'aménagement des routes pour permettre aux passionnés de rouler vite coûte très cher à la société, et plus l'on souhaite aller vite et plus les coûts s'envolent. Il n'y a qu'à voir le prix du TGV au km par rapport à une ligne classique. C'est aussi pour permettre de rouler plus vite que l'on a enlevé d'innombrables platanes sur les routes.

Donc pour les routes sans terre-plein central, abaisser un peu la vitesse n'est pas une grande austérité. Et puis rappelons-nous comme le dit ce dicton: "Sans sacrifice il n'y a pas de bonheur dans cette vie ni dans la prochaine". smiley

 

Portrait de cmoixp
11/janvier/2018 - 09h13
Jilou1994 a écrit :

Le temps de réaction (moyen) pour freiner entre 80 km/h et 90 km/h est de trois mètres par temps idéal.

La distance de freinage en moyenne à 8O km/h est de 32 mètres sur revêtement sec et de 48 mètres sur revêtement humide. La distance de freinage à 90 km/h est de 40,5 mètres sur revêtement sec et de 60,75 mètres sur revêtement humide. 

La distance d'arrête est la somme de la distance parcourue pendant le temps de réaction (distance de réaction) et de la distance de freinage (le temps pendant lequel vous appuyez sur la pédale de frein). A 80 km/h: 56 mètres sur revêtement sec, 72 mètres sur revêtement humide. A 90 km/h: 67,5 mètres sur revêtement sec, 87,75 mètres sur revêtement humide. 

Est-ce que ces chiffres de différence de distance d'arrêt de 11,5 mètres sur revêtement sec entre 80 et 90 km/h et de 15,75 mètres sur revêtement humide entre 80 km/h et 90 km/h ne vous parlent pas mieux dans votre conscience sans parler des motivations politiciennes et lobbyistes de certains? :)

 

 

Tous ces chiffres sont exacts et la logique mathématique implacable. Mais à ce moment là pourquoi ne pas limiter à 70 ou 60 on gagnera 15 ou 30 m de distance de freinage supplémentaires. La vitesse sera de toute façon toujours un facteur incriminant et aggravant d'un accident car s'il y a accident c'est que la vitesse était trop importante à ce moment là.

80km/h c'est bien plus dangereux sur une route en mauvais état un jour de grand départ que 90km/h  sur une route en parfait état et avec peu de circulation. Il faudrait donc plutôt investir dans une une signalisation variable en fonction des conditions du moment. Je pense que ce serait mieux compris et donc mieux respecté par la plupart des automobilistes. Il faudrait également plutôt faire plus d'effort sur la prévention plutôt que sur la répression, faire prendre conscience au conducteur des risques liés à son comportement au volant, par exemple en le mettant en situation (sur circuit ou sur simulateur) dès l'apprentissage à la conduite. Malheureusement la limitation de vitesse n'aura que très peu d'influence sur les accidents, car effectivement le comportement de ceux qui faisaient déjà des excès de vitesse ne changera pas.

2.5.0.0
Portrait de Jilou1994
11/janvier/2018 - 08h58
djbaxter a écrit :

C'est mélanger trois choses.

1/ Le malheur des familles détruites par le deuil ou les graves blessures, le handicap ne changera pas par une nouvelle règle, quelle qu'elle soit.

2/ On ne peut pas objectivement dire que la règle d'abaissement de vitesse = moins d'accidents est systématique et dans les proportions qu'ils annoncent. C'est pourtant leur seul argument, et il est battu en brèche, preuves à l'appui, dans beaucoup de pays d'Europe qui bougent très récemment sur ce sujet, au lieu d'utiliser un théorème d'il y a 30 ans !!

3/ Pourquoi les défenseurs de la règle à 80 km/h n'ont pas de contre-argument au fait qu'on va faire rouler les poids-lourds à la même vitesse que les voitures malgré les énormes différences de masses, de distance d'arrêt et de comportement ? Si l'objectif peu ambitieux de sauver 400 vies par an est si important à leurs yeux, pourquoi n'a-t-on pas de flots d'annonces dans tous les autres domaines qui provoquent des dizaines de milliers de morts par an ? En plus, on conteste la réalité qu'on y parviendrait avec ces nouvelles règles, relire le 1/ et se renseigner sur le Danemark, l'Angleterre, l'Allemagne...

Enfin, pour conclure, c'est l'aveuglement d'associations anti-automobilistes, extrémistes et contre le bon sens qui guide des élus, mais bon ce ne sera pas la première ni la dernière fois que des lobbyistes foutent la merde à des dizaines de millions de Français. Le fonds, ce qui guide ces décisions c'est l'argent : des radars, des équipements, de la signalisation, et même des administrations qui vont pouvoir se mettre en branle et justifier enfin leurs budgets démesurés et le nombre de personnels inadaptés qui les occupent. Scandaleux...

Le temps de réaction (moyen) pour freiner entre 80 km/h et 90 km/h est de trois mètres par temps idéal.

La distance de freinage en moyenne à 8O km/h est de 32 mètres sur revêtement sec et de 48 mètres sur revêtement humide. La distance de freinage à 90 km/h est de 40,5 mètres sur revêtement sec et de 60,75 mètres sur revêtement humide. 

La distance d'arrête est la somme de la distance parcourue pendant le temps de réaction (distance de réaction) et de la distance de freinage (le temps pendant lequel vous appuyez sur la pédale de frein). A 80 km/h: 56 mètres sur revêtement sec, 72 mètres sur revêtement humide. A 90 km/h: 67,5 mètres sur revêtement sec, 87,75 mètres sur revêtement humide. 

Est-ce que ces chiffres de différence de distance d'arrêt de 11,5 mètres sur revêtement sec entre 80 et 90 km/h et de 15,75 mètres sur revêtement humide entre 80 km/h et 90 km/h ne vous parlent pas mieux dans votre conscience sans parler des motivations politiciennes et lobbyistes de certains? smiley

 

 

Portrait de Barbie Choux
11/janvier/2018 - 08h41
Jilou1994 a écrit :

Si un membre de sa famille était handicapé ou mort à cause d'un excès de vitesse, il ne parlerait vraisemblablement pas comme cela. Dommage que la passion de la vitesse et des belles voitures aveugle à ce point là certain automobilistes. Mais bon, espérons qu'il n'ait pas besoin que le malheur vienne taper à sa porte pour grandir dans sa tête et son coeur. 

il ne faut pas confondre excès de vitesse et abaissement de la vitesse de 10 kms heure, l'impact contre un poids lourd est exactement le même, une sortie de route identique quant à ses conséquences, par contre les excès de vitesse commis par certains seront toujours présents à 80 comme à 90. C'est avant tout une mesure destinée à renflouer les caisses de l'état par les amendes pas de la prévention routière. La prévention c'est aménager et entretenir les routes, supprimer les points noirs, limiter la circulation des poids lourds, moduler la vitesse selon les endroits qui représentent un danger, mais cela coute et ne rapporte rien financièrement.

Portrait de djbaxter
10/janvier/2018 - 22h56
Jilou1994 a écrit :

Si un membre de sa famille était handicapé ou mort à cause d'un excès de vitesse, il ne parlerait vraisemblablement pas comme cela. Dommage que la passion de la vitesse et des belles voitures aveugle à ce point là certain automobilistes. Mais bon, espérons qu'il n'ait pas besoin que le malheur vienne taper à sa porte pour grandir dans sa tête et son coeur. 

C'est mélanger trois choses.

1/ Le malheur des familles détruites par le deuil ou les graves blessures, le handicap ne changera pas par une nouvelle règle, quelle qu'elle soit.

2/ On ne peut pas objectivement dire que la règle d'abaissement de vitesse = moins d'accidents est systématique et dans les proportions qu'ils annoncent. C'est pourtant leur seul argument, et il est battu en brèche, preuves à l'appui, dans beaucoup de pays d'Europe qui bougent très récemment sur ce sujet, au lieu d'utiliser un théorème d'il y a 30 ans !!

3/ Pourquoi les défenseurs de la règle à 80 km/h n'ont pas de contre-argument au fait qu'on va faire rouler les poids-lourds à la même vitesse que les voitures malgré les énormes différences de masses, de distance d'arrêt et de comportement ? Si l'objectif peu ambitieux de sauver 400 vies par an est si important à leurs yeux, pourquoi n'a-t-on pas de flots d'annonces dans tous les autres domaines qui provoquent des dizaines de milliers de morts par an ? En plus, on conteste la réalité qu'on y parviendrait avec ces nouvelles règles, relire le 1/ et se renseigner sur le Danemark, l'Angleterre, l'Allemagne...

Enfin, pour conclure, c'est l'aveuglement d'associations anti-automobilistes, extrémistes et contre le bon sens qui guide des élus, mais bon ce ne sera pas la première ni la dernière fois que des lobbyistes foutent la merde à des dizaines de millions de Français. Le fonds, ce qui guide ces décisions c'est l'argent : des radars, des équipements, de la signalisation, et même des administrations qui vont pouvoir se mettre en branle et justifier enfin leurs budgets démesurés et le nombre de personnels inadaptés qui les occupent. Scandaleux...

Portrait de Jilou1994
10/janvier/2018 - 18h25

Si un membre de sa famille était handicapé ou mort à cause d'un excès de vitesse, il ne parlerait vraisemblablement pas comme cela. Dommage que la passion de la vitesse et des belles voitures aveugle à ce point là certain automobilistes. Mais bon, espérons qu'il n'ait pas besoin que le malheur vienne taper à sa porte pour grandir dans sa tête et son coeur. 

Portrait de schch
10/janvier/2018 - 16h34

En gros, c'est pas parce qu'il anime une émission sur des bagnoles qu'il peut se permettre de faire des commentaires sur la sécurité routière.

Portrait de julespast2
10/janvier/2018 - 14h23

Argument naze de nivellement par le bas car une limite est destinée à diminuer les excès et non à s'y adapter. En gros : ça ne sert à rien de mettre des limites parce qu'il y en a qui les viole ? Bon, c'est un comédien, pas un ingénieur des ponts et chaussées. C'est vrai qu'on l'imagine bien sur la route, à l'aise en train de bomber. Je sais pas pourquoi il a l'air libertaire sur la route, un peu ancienne génération, celle qui n'a connu aucune limite.Alors, il est cohérent aussi. Il est pour le retrait de permis à celui qui utilise le portable en commettant un autre manquement alors qu'il devrait dire en toute logique : ah, celui qui téléphone au volant en oubliant son clignotant continuera à le faire.Ce qu'il veut dire, c'est : cette mesure ME fait chier, à MOI, qui aime rouler vite.Non mais vous avez vu les petites routes en province en double sens avec des virages, les gens sont tous à bloc, c'est super dangereux. Quand on roule à 80 on se fait coller au cul par toute sorte de beauf violent, car c'est une violence.Il y a toujours cet esprit enfantin de on nous réprime trop, c'est la fin des libertés, avant c'était mieux, etc. Et l'Etat qui veut se faire de l'argent. Avec toutes nos dettes, heureusement que l'Etat se fait de l'argent sur ceux qui transgressent les règles de la route.C'est justice.

Portrait de tobian
10/janvier/2018 - 13h45

   Si la mesure ne donne pas le résultat escompté, c'est-à dire la réduction du nombre de morts sur la route, que fait-on? on passe à 70 ou on revient à 90?

Portrait de gg90fr
10/janvier/2018 - 11h57
Philou02 a écrit :

À quoi bon construire des voitures de 110 cv et 130 ? 

Il faudrait commencer par les poids lourds et limiter leur vitesse, mais le lobbing des transporteurs va s'y opposer ...

Portrait de gg90fr
10/janvier/2018 - 11h50

Ve gouvernement prêt a tout pour faire du fric veut imposer aux citoyens des Lois qu'il ne restecte pas lui-même ? de plus ces messieurs ou mesdames, se déplaçant avec des chauffeurs peuvent leur faire dépasser les limites de vitesse, ce n'est pas eux qui seront punis, ce sera le conducteur, ils peuvent aussi téléphones à l'aise derrière leurs vitres fumées, ??? bref beau foutage de gueule pour faire du fric au lieu de s'occuper de l'état des routes et de leur sécurité ... 

Portrait de Barbie Choux
10/janvier/2018 - 11h47

ils feraient mieux de réparer les routes, rendre le réseau routier plus fiable, controler les poids lourds mais cela ne rapporte rien alors on abaisse la vitesse et l'on privatise les controles radar embarqués, bien joué !

Les plus vus