06/09/2011 10:10

Assigné par une ex compagne, PPDA fixé mercredi sur son sort

Accusé de contrefaçon et d'atteinte à la vie privée par une de ses anciennes compagnes, Patrick Poivre d'Arvor connaîtra mercredi la décision du tribunal de grande instance de Paris, qui doit dire si le journaliste et romancier a ou non dépassé les limites de la décence. En 2009, l'ancienne star du 20 heures de TF1 publie chez Grasset un ouvrage intitulé "Fragments d'une femme perdue".

Mais très vite, Agathe Borne, jeune femme de 25 ans sa cadette, avec laquelle il a eu une liaison de 2006 à 2008, se reconnaît entre les lignes et l'accuse d'avoir fait sans son autorisation le récit au jour le jour de leur relation et d'avoir publié certaines de ses lettres d'amour.

"Il a fait de sorte qu'elle soit parfaitement reconnaissable", avait dénoncé à l'audience du 8 juin Me Nathalie Dubois, en énumérant les innombrables points communs entre sa cliente et Violette, l'héroïne de l'ouvrage: de leur passion pour Henry Miller à leur tentative de suicide en passant par leurs avortements.

Face au tribunal, les avocats de Patrick Poivre d'Arvor avaient plaidé qu'il s'agissait d'une simple fiction. Certes, avait reconnu Me Francis Teitgen, "il y a des parcelles d'Agathe Borne dans ce personnage", mais "la réalité de ce livre, c'est l'auto-fiction, (...) un genre littéraire qui vient mélanger la vie réelle et la vie rêvée, la réalité et un fantasme". Patrick Poivre d'Arvor n'aurait fait qu'adopter "le comportement d'alchimiste qui mélange sa vraie vie avec une vie rêvée".

Pour Me Dubois, ce livre est au contraire "l'instrument d'une vengeance d'une rare perversité" de la part du journaliste, qui aurait souhaité "punir" cette maîtresse qui avait osé le quitter. "Il décide de l'humilier en parlant de sa sexualité et en donnant un portrait tout à fait déloyal, dénigrant mais crédible pour ses lecteurs". Selon l'avocate, "le lecteur ne peut départager entre la vérité et ce qui est inventé".

"Submergée par la honte", Agathe Borne aurait, en un mois, convaincu son mari et ses enfants de partir aux Etats-Unis. Elle réclame 150.000 euros de dommages et intérêts et l'interdiction de la sortie en poche du livre, qui s'est vendu à 75.000 exemplaires.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jmdepaca
6/septembre/2011 - 20h37

Et oui faut sortir avec des gens de son âge sinon tôt ou tard Bonjour Le Chéquier (lol) .

Portrait de clairechacal
clairechacal (non vérifié)
6/septembre/2011 - 19h16

non juste les sous!!!!!

Portrait de livosana
livosana (non vérifié)
6/septembre/2011 - 13h34

mais pourquoi il te verse 10 euros par mois ? lol

pinaise .. si tous mes ex amants me versaient 10 euros par mois ... :bigsmile:

Portrait de livosana
livosana (non vérifié)
6/septembre/2011 - 13h32

sure que c'est un ancien de la tele realité.. à ce tarif là .. lol

ou un mec qui devrait changer de metier .... ou meme un mec qui devrait travailler un peu plus :p

Fallait choisir un vaillant ;)

Portrait de clairechacal
clairechacal (non vérifié)
6/septembre/2011 - 11h44

Je prends un pourcentage sur les sommes obtenues!!!!!

Portrait de clairechacal
clairechacal (non vérifié)
6/septembre/2011 - 11h43

Pas folle la guêpe!!!!!

Portrait de Manau
6/septembre/2011 - 10h56

Muse de PPDA faut vouloir.....

Portrait de clairechacal
clairechacal (non vérifié)
6/septembre/2011 - 10h53

La tu te fais avoir....mais avec la preuve des 10 euros qu'il te verse par mois tu peux ester en justice!!!!!!!!

Portrait de clairechacal
clairechacal (non vérifié)
6/septembre/2011 - 10h23

Elle devait avoir des enfants avant sa relation avec PPDA.........

Portrait de Maiying
6/septembre/2011 - 10h15

En même temps, si elle avait pas porté plainte, personne n'aurait sur que c'était elle!

Les plus vus