10/07 16:01

L'accession au pouvoir du Rassemblement national n'est "que partie remise", affirme Marine Le Pen, fustigeant le "bourbier" parlementaire consécutif aux élections législatives

L'accession au pouvoir du Rassemblement national n'est "que partie remise", a affirmé Marine Le Pen à son arrivée à l'Assemblée nationale, fustigeant le "bourbier" parlementaire consécutif aux élections législatives, avec un hémicycle privé de majorité claire.

"Un certain nombre de manoeuvres, notamment de désistements massifs, nous ont privés de la majorité absolue. Ce n'est que partie remise", a expliqué la triple candidate à la présidentielle, venue au Palais Bourbon avec environ 120 élus de son groupe.

Trop peu pour prétendre gouverner, dans une Assemblée où ni la gauche ni les macronistes ne disposent non plus de la majorité absolue. "On se retrouve avec un bourbier puisque personne n'est capable de savoir de quels rangs sera issu le Premier ministre et quelle politique sera menée pour le pays", a-t-elle déploré.

Pour autant le RN est "le premier parti en nombre de députés et par conséquent nous allons jouer le rôle que nos électeurs nous ont confié", a-t-elle ajouté.

"Ces gens sont profondément anti-démocrates", a-t-elle répliqué, invoquant le "règlement intérieur" de la chambre basse qui prévoit "que les postes de responsabilité doivent être distribués en fonction du poids politique de chacun des groupes".

"Sauf à violer le règlement de l'Assemblée nationale, ils ne peuvent pas écarter dix millions de Français" qui ont voté pour le RN, a-t-elle insisté.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lucieat
11/juillet/2024 - 10h08

Il est temps que les votes blancs et nuls soient enfin annoncés officiellement dans les résultats, même si ça ne change rien au final, savoir que 10 ou 20% de la population a refusé le choix proposé est important.

Dans mon village, environ 1600 inscrits et près de 80% au 1er tour, jamais il n'y en avait eu autant de blancs et nuls 128 , habituellement il y en a 1 dizaine; voire une quinzaine

 il faut dire qu'au 2ème tout, c'était soit RN, soit communiste, (et hors de question de voter pour LFI), donc pour beaucoup, dont moi, pas d'autre  choix que le blanc

Je serais curieuse de savoir le pourcentage national de ces votes

Portrait de YVESM
10/juillet/2024 - 19h03

Pour que cela recommence aux législatives d’après ?

Il y a une solution, ou deux, cependant, mais je ne ne suis pas sûr qu’ils y aient pensées.

On peut contourner le “trucage“ électoral des alliances, lors des deux votes du scrutin.

C’est faisable.

@YVESM

Portrait de COLIN33
10/juillet/2024 - 18h15 - depuis l'application mobile

Avec l'attitude de Macron on peut vraiment le supposer