24/06 14:26

EXCLU - L'avocate de l'enfant violée à Courbevoie raconte la haine et le comportement des agresseurs: "Ils l’ont insultée, rouée de coups, humiliée, ils ont approché de son visage deux briquets. Elle a cru mourir" - VIDEO

Ce matin, Muriel Ouaknine-Melki, avocate de la famille de l'enfant de 12 ans violée à Courbevoie (Hauts-de-Seine), était l'invitée de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews. Avec émotion, elle a raconté la haine et le comportement des agresseurs.

"On a compris maintenant que cette jeune enfant avait un camarade, un bon ami qu'elle connaissait depuis deux semaines, à qui elle n'a pas dit qu'elle était juive. Lorsqu'il a fini par l'apprendre, il l'a amenée dans ce guet-apens, dans ce local désaffecté", a débuté l'avocate.

Et d'ajouter : "Sa haine s'est totalement déchaînée sur cette pauvre enfant. Les coups ont commencé à pleuvoir. Les insultes. Elle a été traitée de 'sale juive'. On lui a reproché de soutenir Israël, de ne pas aimer la Palestine - ce qui n'est pas le cas. Elle a essayé de s'expliquer pour dire qu'elle était pour la paix, ni pour Israël, ni contre la Palestine".

"Elle a été humiliée. Ils ont approché de son visage deux briquets, chacun un briquet du côté droit, du côté gauche. Elle s'est retrouvée avec ces deux flammes. Elle a eu peur de mourir, elle s'est vue mourir. Une fois qu'elle était complètement anéantie, ils l'ont violée, à tour de rôle. Ensuite, ils l'ont battue de nouveau, ont essayé de lui extorquer de l'argent. Ils l'ont menacée de mort si jamais elle parlait", a poursuivi Maitre Ouaknine-Melki.

Avant de poursuivre : "Cette petite enfant de 12 ans est repartie en courant chez elle. En arrivant, elle a eu le courage de parler immédiatement. Elle a raconté ce qu'il s'est passé à son père. Son père et sa mère ont réagi en appelant les forces de police. Elle a été très courageuse : elle s'est rendue immédiatement sur les lieux de la scène de crime pour procéder aux premières constations techniques.

Elle a accepté de se rendre aux Unités médico-judiciaires et de se soumettre aux examens gynécologiques. Ensuite, elle a eu le courage d'expliquer aux enquêteurs ce qu'elle avait subi". "J'espère que ses agresseurs seront jugés, rapidement je l'espère, sévèrement je l'espère", a déclaré l'avocate.

Deux garçons de 13 ans ont été mis en examen et écroués mardi dernier, notamment pour viol en réunion, menaces de mort, injures et violences à caractère antisémite. Un troisième, âgé de 12 ans, placé sous le statut de témoin assisté pour le viol et mis en examen pour les autres infractions, a fait l'objet d'une mesure éducative provisoire.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Titoon
24/juin/2024 - 15h45

Un musulman pur cru, un franco portugais converti à l'islam (à 12 ans....), et troisième (le pseudo amoureux éconduit) qui serai un bon gaulois.....

Reproduction des atrocités du 7 octobre pour punir une juive et se venger d'affront plus ou moins imaginaire.....

Mais aucun lien avec la religion de paix et d'amour, ni de l'antisémitisme atmosphère.

 

Portrait de maudav
24/juin/2024 - 15h05

Ce qui est "drôle" c'est de voir sur Tiktok des gens nous dire "pas de bol ils ne sont pas musulmans", bah si en fait !

Et comme dit ici plus bas, pas un mot des "artistes" ou sportifs, pas de "petit ange", rien, ça ne les intéressent pas, ce n'est pas leur public !

Portrait de Fpt01
24/juin/2024 - 14h53 - depuis l'application mobile

Ils en pensent quoi tous les artistes et sportifs bien pensants ?