09/06 13:31

Huit personnes sont décédées lors d’accidents de plongée depuis le début de l’année sur les côtes méditerranéennes françaises, soit autant qu’en 2023 - Les contrôles renforcés durant la saison estivale

Huit personnes sont décédées lors d’accidents de plongée depuis le début de l’année sur les côtes méditerranéennes françaises, soit autant qu’en 2023, a indiqué la préfecture maritime de la Méditerranée, expliquant qu’elle renforcerait les contrôles pour la suite de la saison estivale. Le Centre régional opérationnel de surveillance et sauvetage Méditerranée (Cross Med) est déjà intervenu lors de «59 opérations impliquant des plongeurs» en 2024, a expliqué la préfecture maritime dans un communiqué, précisant qu’une femme de 52 ans et un homme de 73 ans étaient notamment décédés lors de plongées dimanche dans le Var.

Chaque année, on constate qu’il y a plus d’accidents de plongée «en début de saison, parce que c’est la reprise de l’activité, que les gens ont peut-être moins plongé en hiver», a expliqué mercredi un représentant à l’AFP. En 2023, 156 opérations avaient été coordonnées par le Cross Med et huit personnes étaient décédées. Ces dernières années le centre a relevé «une hausse inquiétante du nombre d’interventions» liées à la plongée.

Pour Frédéric Di Meglio, président de la Fédération française d’études et de sports sous-marins, le nombre de décès depuis début 2024 n’est pas inhabituel pour un début de saison. Avec les longs week-ends du mois de mai et la reprise des activités, les gens «n’ont pas toujours la forme physique qu’ils avaient auparavant. Le matériel est révisé, mais il n’est pas toujours parfaitement au point», a ajouté Frédéric Di Meglio, incitant les amateurs de plongée à privilégier l’activité en structure associative ou professionnelle.

En début de saison, les amateurs de plongée peuvent avoir tendance «à aller au-delà de leur performance habituelle», a-t-il estimé. Selon lui, la hausse des interventions constatées par la préfecture maritime peut s’expliquer par une baisse d’activité durant la pandémie de Covid-19. «Il y a eu une baisse de l’activité d’un tiers» en 2020, 2021 et 2022 et maintenant «l’activité repart», a-t-il détaillé.

En réaction aux «données préoccupantes» de ce début de saison, la préfecture maritime a affirmé qu’elle allait «renforcer les contrôles relatifs à la plongée». La plongée est un sport à risques et donc «il faut être entraîné, il faut être reposé», a rappelé la préfecture maritime, qui recommande de «ne pas plonger seul» et de «vérifier le bon état de son matériel».

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions