02/06 18:02

Le Grand prix du Figra, le festival du grand reportage d'actualité, a été remporté par Solène Chalvron-Fioriti pour "Afghanes", qui donne la parole à quatre générations de femmes

Le Grand prix du Figra, le festival du grand reportage d'actualité, a été remporté par Solène Chalvron-Fioriti pour "Afghanes", documentaire qui donne la parole à quatre générations de femmes dans ce pays où leurs voix sont muselées.

Plus de 70 films étaient au programme de cette 31e édition du Figra, qui se tient depuis mardi et jusqu'à dimanche à Douai (Nord de la France). Ex-correspondante en Afghanistan pour la presse écrite et la télévision, Solène Chalvron-Fioriti remporte le principal prix du festival dans la catégorie plus de 40 minutes, avec ces récits de femmes retraçant l'histoire du pays au féminin.

 

Le jury de cette catégorie était présidé par le journaliste Patrick de Saint-Exupéry, lauréat l'année dernière avec Pedro Brito da Fonseca du prix spécial du jury pour "Sous la loi des talibans", déjà consacré aux conséquences du retour au pouvoir de ce régime rigoriste en août 2021. Dans une sélection qui comportait plusieurs films traitant de problématiques environnementales, le prix spécial du jury revient à Clarisse Feletin pour "La guerre des arbres".

Pour ce documentaire, elle a suivi pendant cinq mois le militant écologiste Thomas Brail, qui s'est suspendu en 2023 à plusieurs arbres dans différentes luttes écologiques, notamment contre le projet d'autoroute A69 entre Toulouse et Castres (sud-ouest).

Le prix Scam de l'investigation revient à "Victimes de l'église, l'impossible réparation", de Julie Lotz, et le prix pour les droits humains à "Vos visages sont à nous", de Jessica Le Masurier et Roméo Langlois. Le documentaire "Russie, un peuple qui marche au pas", de Kesnia Bolchakova et Veronika Dorman, remporte la mention spéciale du jury et le prix du jury jeunes.

Enfin, le prix du public revient à "Crimes de guerre en Ukraine, la justice en marche", d'Elizabeth Drévillon. Le jury de la catégorie moins de 40 minutes a remis son Grand prix à "Sénégal: l'exode des pêcheurs", de Fabien Fougère, qui se penche sur ces travailleurs poussés à l'exil par la concurrence de chalutiers industriels, qui les jettent dans la pauvreté.

Le prix Terre(s) d'Histoire, en partenariat avec l'Institut national de l'audiovisuel, va quant à lui à un autre documentaire sur l'Afghanistan, "Une Française à Kaboul, l'aventure d'une vie", de Charlotte Erlih et Marie-Pierre Camus.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions