02/06 13:31

Bangladesh: Facebook supprime des dizaines de comptes liés à la Ligue Awami, le parti au pouvoir, les accusant de "comportements coordonnés inauthentiques" et de critiques à l'encontre de l'opposition

Facebook a annoncé avoir supprimé des dizaines de comptes liés à la Ligue Awami, le parti au pouvoir au Bangladesh, les accusant de "comportements coordonnés inauthentiques" et de critiques à l'encontre de l'opposition avant les législatives de janvier dernier.

Les réseaux sociaux, notamment Facebook, ont été abreuvés pendant la période électorale de contenus de désinformation ayant en majorité visé le Parti nationaliste du Bangladesh (BNP). Facebook a déclaré avoir supprimé au premier trimestre "50 comptes et 98 pages qui enfreignaient nos règles concernant les comportements coordonnés inauthentiques", à savoir le recours massif aux faux profils dans le but de propager de fausses informations.

Certains de ces comptes étaient suivis par des millions de personnes et "utilisaient le nom d'organisations existant au Bangladesh", a souligné Meta, ajoutant qu'une partie des profils supprimés affirmaient être issus de l'opposition, tout en publiant du contenu opposé à cette dernière. La ligue Awami a obtenu plus des trois quarts des sièges au Parlement, à l'issue d'un scrutin boycotté par l'opposition qui l'a qualifié de "simulacre".

La Première ministre Sheikh Hasina, qui gouverne le Bangladesh depuis 2009, a été élue pour un quatrième mandat en janvier. Son gouvernement a été accusé d'avoir truqué les législatives et de violations généralisées des droits de l'homme, y compris de disparitions, d'assassinats, et d'une répression brutale de l'opposition.

Selon Meta, les comptes suspendus, en bengali pour la plupart, diffusaient du contenu sur les élections au Bangladesh et des "critiques sur le BNP, la corruption de ses membres et son rôle actif dans les émeutes ayant précédé les élections", tout en diffusant du contenu favorable au gouvernement en place.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions