20/05 13:58

EN DIRECT - La justice britannique accorde au fondateur de Wikileaks Julian Assange un nouvel appel contre son extradition vers les Etats-Unis qui veulent le juger pour une fuite massive de documents

13h58: La justice britannique a accordé lundi au fondateur de Wikileaks Julian Assange un nouvel appel contre son extradition vers les Etats-Unis, qui veulent le juger pour une fuite massive de documents. La Haute Cour de justice examinait lors d'une audience cruciale lundi les garanties des Etats-Unis sur le traitement accordé à Julian Assange en cas d'extradition. Les débats ont principalement porté sur la possibilité pour l'Australien de 52 ans de bénéficier de la protection du premier amendement de la Constitution américaine, qui protège la liberté d'expression.

07h11: A l'issue d'une audience qui doit se tenir aujourd'hui, deux juges décideront s'ils accordent au fondateur de WikiLeaks un nouveau recours contre son extradition vers les Etats-Unis qui veulent le juger pour une fuite massive de documents. Si la demande de l'Australien de 52 ans échoue, il risque d'être rapidement extradé, après cinq ans d'un combat judiciaire érigé en symbole du combat pour la liberté d'informer par ses soutiens.

Son seul espoir serait alors de saisir à temps la Cour européenne des droits de l'Homme pour faire suspendre son extradition. Julian Assange, dont la santé s'est considérablement affaiblie en prison selon ses proches, "espère" être présent au tribunal pour cette audience cruciale, a indiqué la semaine dernière son épouse Stella Assange.

Poursuivi pour avoir rendu publics à partir de 2010 plus de 700.000 documents confidentiels sur les activités militaires et diplomatiques américaines, en particulier en Irak et en Afghanistan, le fondateur de WikiLeaks encourt aux Etats-Unis jusqu'à 175 ans de prison.

Parmi ces documents figure une vidéo montrant des civils, dont deux journalistes de l'agence Reuters, tués par les tirs d'un hélicoptère de combat américain en Irak en juillet 2007.

Après de multiples rebondissements judiciaires, fin mars, deux juges de la Haute Cour de Londres, Victoria Sharp et Jeremy Johnson, avaient demandé aux Etats-Unis de nouvelles garanties quant au traitement qui serait réservé dans ce pays à Julian Assange, avant de se prononcer sur la demande du fondateur de WikiLeaks d'obtenir un nouvel appel contre son extradition. Lundi, ils examineront la réponse des autorités américaines et décideront de lui accorder ou non un nouvel appel. Ils peuvent aussi repousser leur décision à une date ultérieure.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions