16/05 11:16

Campagne présidentielle aux Etats-Unis: Joe Biden et Donald Trump se sont mis d'accord pour débattre deux fois, le 27 juin et le 10 septembre

Deux temps forts annoncés dans une campagne présidentielle tendue à l'extrême: Joe Biden et Donald Trump se sont mis d'accord pour débattre deux fois, le 27 juin et le 10 septembre. Hier matin, le président américain a le premier défié son prédécesseur. "Il dit qu'il veut à nouveau débattre contre moi. Dans ce cas, fais-moi plaisir, mon gars. Je le ferai même deux fois", a lancé le démocrate de 81 ans, candidat en novembre à un second mandat, dans un message vidéo.

Son adversaire républicain de 77 ans, qui réclamait depuis longtemps un duel télévisé, a immédiatement relevé le gant: "Dis-moi quand, je serai là. C'est parti pour la bagarre!!!". "Un débat précoce offre à Trump une opportunité rare de se montrer aux électeurs", commente Ken Miller, professeur de sciences politiques à l'université du Nevada.

Le républicain "n'a pas pu faire campagne en personne" comme il le voulait pour cause de procès à New York, et "il a beaucoup moins d'argent que Biden" pour diffuser des publicités télévisées. L'expert estime que du côté du président démocrate, l'espoir est "de rappeler aux gens le caractère de Trump", son "principal handicap".

Selon Ken Miller, en quatre ans les Américains ont pu "oublier les déclarations incohérentes et le style belliqueux" de l'ancien président. CNN organisera le débat du 27 juin, à Atlanta en Géorgie (sud-est), une date bien plus précoce qu'à l'habitude. La chaîne a précisé que l'échange aurait lieu sans public, une formule qui a la préférence de Joe Biden.

La chaîne ABC accueillera celui du 10 septembre. Donald Trump a ensuite assuré qu'il avait accepté un troisième débat, le 2 octobre sur Fox News, chaîne prisée des conservateurs. Joe Biden n'a pas directement répondu mais sa campagne a laissé entendre qu'il ne participerait pas.

Le président américain "a posé clairement ses conditions pour deux débats et Donald Trump a accepté ces conditions. Les petits jeux, ça suffit", a écrit la présidente de la campagne, Jen O'Malley Dillon, dans un communiqué. "Nous verrons Donald Trump le 27 juin à Atlanta ... s'il se montre".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Beguin
17/mai/2024 - 09h36

Les dessous de la guerre en ukraine comment les americains ont tiré les ficelles