19/05 15:01

L'Ina se met au hip-hop et lance de nouveaux formats sur YouTube, TikTok et Snapchat, pour retracer l'émergence du mouvement en France à partir des années 80 sur la base d'archives télé d'époque - VIDEO

L'Ina se met au hip-hop et lance de nouveaux formats sur YouTube, TikTok et Snapchat, pour retracer l'émergence du mouvement en France à partir des années 80 sur la base d'archives télé d'époque, a-t-il annoncé.

Ce projet baptisé "Ina hip-hop" se décline sur une nouvelle chaîne YouTube créée par l'Institut national de l'audiovisuel, ainsi que sur des comptes TikTok et Snapchat dédiés.

Il proposera plusieurs contenus chaque semaine. Parmi eux, un format de 10 minutes baptisé "ORIGinaL", dans lequel un acteur du mouvement hip-hop commentera les archives de l'Ina.

Le premier numéro est consacré à Sidney, animateur de la mythique émission "H.I.P H.O.P" sur TF1 durant l'année 1984. C'est elle qui a fait découvrir au grand public français la culture hip-hop, en diffusant pour la première fois à la télé des images de rap, de break dance ou de graffiti.

Autre format d'Ina hip-hop, "A l'ancienne", un programme court d'une minute où l'Ina interrogera des Français sur leurs références rap de l'époque, comme IAM ou NTM.

Ina hip-hop mettra également en avant des archives comme la première apparition télé de Kery James en 1992 ou l'une des premières de Diam's en 1999.

Le projet est né "d'une envie commune entre l'Ina et le producteur audiovisuel Morgane de faire revivre des programmes musicaux emblématiques", a indiqué l'institut dans un communiqué.

Morgane produisait notamment à la fin des années 90 l'émission "Cap'tain Café", présentée par Jean-Louis Foulquier et diffusée sur France 3, qui a souvent mis à l'affiche des artistes de rap.

"À partir de +Cap'tain Café+ et de ses nombreuses interprétations live inédites de rappeurs et de groupes français, le projet a été de raconter l'histoire du hip-hop en France", a indiqué l'Ina.

Ces dernières années, l'Ina, qui fait partie de l'audiovisuel public, a entrepris une mue stratégique, sous l'impulsion de son PDG Laurent Vallet.

Il ne se contente plus d'archiver images et sons de la télévision et de la radio dans son vaste siège de Bry-sur-Marne, près de Paris, mais est devenu un média à part entière.

C'est cette logique qui a guidé la création de plusieurs chaînes YouTube ou encore le lancement en 2020 de l'offre payante de streaming vidéo Madelen.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions