12/05 17:02

Rave Party illégale à Parnay : Un des participants, âgé d'une trentaine d'années est décédé après un arrêt cardiorespiratoire alors que des milliers de personnes sont sur place à faire la fête

17h03:Un homme d’une trentaine d’années a été pris en charge par les secours ce dimanche  à Parnay, près de Saumur (Maine-et-Loire) sur les lieux de la rave party illégale qui se tient depuis jeudi. Son décès a été constaté par le médecin du SMUR à 10h10, communiquent la procureure de la République de Saumur et les services de l’État. D’après la préfecture, il a été victime d’un arrêt cardiorespiratoire. Pour l’heure, son identité n’a pas pu être établie.

Selon le sous-préfet de Saumur, Christophe Carol, contacté par l’AFP, la victime a été prise en charge très rapidement et est décédée sur place. Il était sous stupéfiants , a indiqué une source policière à l’AFP. Une enquête judiciaire en recherche des causes de la mort est ouverte, diligentée sous l’autorité de la procureure.

Une autopsie sera pratiquée sur le défunt pour connaitre les causes du décès.Depuis la nuit du mercredi 8 mai au jeudi 9 mai 2024, la commune de Parnay est le théâtre d’une rave party non déclarée sur un terrain agricole occupé illégalement.

13h02: Un  homme a été pris en charge par les secours, ce dimanche, après un arrêt cardiorespiratoire, comme le révèlent nos confrères du Courrier de l’Ouest. Contactée, Alexandra Verron, la procureure de Saumur, a confirmé les faits et la mort de l’homme, âgé d’une trentaine d’années. Elle confirme également qu’une enquête judiciaire a été ouverte « pour connaître les circonstances exactes du décès ».

10h51: Une rave party illégale, réunissant plus de 7.000 participants, est en cours dans les communes de Parnay et Souzay-Champigny, dans le Maine-et-Loire, jusqu’au dimanche, alors que le préfet avait émis un arrêté interdisant les rave parties. 

Cet interdit n'a pas empêché les fêtards de continuer à arriver sur place dans la journée de jeudi. La préfecture a néanmoins fait savoir que le seuil des 10.000 personnes présentes n'a pas encore été atteint : "« Il est compliqué de donner une affluence précise en raison de l’absence d’organisateur (…) Cependant, en se basant sur les reconnaissances aériennes et terrestres, on estime à plusieurs milliers le nombre de participants », a ajouté la préfecture du Maine-et-Loire, chiffrant le total à « pas encore 10 000, probablement autour de 7 000 personnes ».

La petite commune voisine de Souzay-Champigny avertissait jeudi ses administrés sur sa page Facebook que cette "rave-party non déclarée se déroule actuellement au sud de Souzay-Champigny sur site dégagé et durera jusqu'à dimanche", mettant en garde contre des nuisances sonores et des flux de personnes inhabituels.

Des camping-cars et des toiles de tente ont été installés sur le site. Malgré "aucune préparation" au préalable de la part des organisateurs, a regretté la préfecture, celle-ci a mobilisé ses services, ainsi que la gendarmerie départementale, les pompiers et la sécurité civile pour assurer la sécurité du rassemblement.

"La présence de stupéfiants et d'alcool sur le site présente des risques élevés pour la sécurité des personnes", a encore déploré la préfecture.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Beguin
13/mai/2024 - 12h25

Mauvaise came

Portrait de Lotus14
13/mai/2024 - 07h22

On laisse tout faire on ferme les yeux sur tout 

Je n'en reviens pas comme est devenue notre France  : on vit dans la misère dans l'insécurité on ne peut plus se faire soigner   l'enseignement décline de plus en plus ................... 

 

Portrait de Beguin
12/mai/2024 - 18h58
Ma vision des choses a écrit :

La responsabilité du préfet est maintenant engagée. Il n'avait qu'à faire évacuer le terrain occupé ILLEGALEMENT depuis mercredi !

Il devrait répondre de son incompétence (car là ça en est) devant les tribunaux !

Exact

Portrait de Beguin
12/mai/2024 - 18h58
Ma vision des choses a écrit :

La responsabilité du préfet est maintenant engagée. Il n'avait qu'à faire évacuer le terrain occupé ILLEGALEMENT depuis mercredi !

Il devrait répondre de son incompétence (car là ça en est) devant les tribunaux !

Exact

Portrait de Lotus14
12/mai/2024 - 18h19

C'est interdit et bien l'Etat les protègent !!!  mais qui paient ??? toujours les mêmes les contribuables !!! 

Le Préfet dit qu'il ne savait pas ..... on peut les découvrir sur les réseaux sociaux !!!!!! 

C'est flou tout ça !!!!!!

 

Portrait de dede35
12/mai/2024 - 15h51
Capri a écrit :

C’est triste mais cette personne aurait aussi pu avoir un arrêt cardiaque chez lui en prenant les mêmes drogues et alcool

il a joué il a perdu POINT BARRE  et eput-être que chez lui les secours seraent arrivés plus vite qu'en pleine campagne 

Portrait de dede35
12/mai/2024 - 15h50

il a joué il a perdu point barre 

Portrait de maudav
12/mai/2024 - 14h33
Capri a écrit :

C’est triste mais cette personne aurait aussi pu avoir un arrêt cardiaque chez lui en prenant les mêmes drogues et alcool

En quoi c'est triste ? Un de moins, au suivant et j'espère qu'ils seront nombreux !

Portrait de Capri
12/mai/2024 - 14h14

C’est triste mais cette personne aurait aussi pu avoir un arrêt cardiaque chez lui en prenant les mêmes drogues et alcool

Portrait de Ma vision des choses
12/mai/2024 - 14h11

La responsabilité du préfet est maintenant engagée. Il n'avait qu'à faire évacuer le terrain occupé ILLEGALEMENT depuis mercredi !

Il devrait répondre de son incompétence (car là ça en est) devant les tribunaux !

Portrait de Beguin
12/mai/2024 - 13h48

Circulation de drogues

Portrait de Beguin
12/mai/2024 - 13h48

Circulation de drogues

Portrait de Beguin
12/mai/2024 - 13h47

Circulation de de drogues