07/05 13:31

Un chauffeur de taxi condamné à huit mois de prison avec sursis pour avoir refusé de prendre en charge et proféré des menaces antisémites visant une famille juive à l’aéroport d’Orly

Un chauffeur de taxi a été condamné lundi à huit mois d’emprisonnement avec sursis pour avoir refusé de prendre en charge et proféré des menaces antisémites visant une famille à son arrivée à l’aéroport d’Orly (Val-de-Marne), quatre jours après l’attaque sanglante du Hamas en Israël.

Le tribunal judiciaire de Créteil l’a reconnu coupable de menaces de mort et de discrimination commises en raison de la religion.

Le prévenu a nié les faits lors de l’audience, malgré les témoignages concordants de l’agent régulateur de taxis et d’un autre chauffeur qui a pris en charge la famille.

« Je ne te prendrai pas toi et ta famille, sale juif », a lancé le 11 octobre le chauffeur selon les déclarations du père de cette famille, tout juste revenue d’Israël via Marrakech, à la direction des usagers et des polices administratives qui gère notamment les taxis parisiens.

Avant de revenir et de lancer « si je t’avais pris toi et ta famille dans mon taxi je t’aurais égorgé toi, ta femme et tes enfants », rapportait encore la victime, qui n’a pas porté plainte par peur de représailles selon les avocats des associations représentées à l’audience.

« Ce dossier repose quasi-essentiellement sur la parole de (la victime) qui n’est pas présente aujourd’hui, ce que je déplore », a commenté la procureure lors de ses réquisitions.

« Mais pourquoi (la victime) serait allée dénoncer ce genre de faits si ça ne s’était pas passé? », a interrogé le ministère public.

L’audience, qui s’est déroulée dans une salle comble et en présence d’associations - dont la Licra, seule partie civile reconnue - n’a pas permis d’éclaircir pourquoi les versions des parties différaient tant.

Le chauffeur de taxi assure que l’altercation est survenue parce que la victime était « pressée », qu’elle l’aurait insultée et lui aurait adressé des gestes vulgaires.

« Les faits sont ultra constitués: la question qui se pose est "quelle doit être notre attitude face à cette recrudescence d’actes antisémites?" », a tonné Me Franck Serfati, avocat de l’Organisation juive européenne.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Beguin
8/mai/2024 - 09h01

Quelle est l'origine de ce chauffeur ? Renvoi au bled.

Portrait de stefe95
7/mai/2024 - 15h54

Les mêmes qui chialent en nous disant qu'il ne faut pas faire d’amalgame...

Portrait de Orwell2024
7/mai/2024 - 15h01

J'espère que cet antisémite ,raciste à été virer de son boulot et qu'il ne retrouvera plus jamais un travaille de taxi ou même de chauffeur livreur !