09/05 14:01

La Maison-Blanche fait part de sa colère contre la gouverneure républicaine Kristi Noem, qui a réclamé la mise à mort du chien de Joe Biden accusé de morsures à répétition

La Maison-Blanche a montré les dents contre la gouverneure républicaine Kristi Noem, qui a réclamé la mise à mort du chien de Joe Biden accusé de morsures à répétition, quelques jours après avoir révélé avoir elle-même abattu sa jeune chienne. La gouverneure du Dakota du Sud, dans le nord des États-Unis, a estimé que Commander, le berger allemand du couple Biden, devait connaître un sort identique à celui réservé à son propre canidé, pour avoir mordu plusieurs agents du service de protection du président. L'élue de 52 ans est vue comme une potentielle colistière de Donald Trump pour la présidentielle de 2024.

«Nous considérons ses commentaires d'hier comme troublants, nous les jugeons absurdes», a déclaré la porte-parole de la Maison-Blanche lors de la conférence de presse quotidienne. «C'est un pays qui aime les chiens, et vous avez-là une responsable qui parle d'abattre des chiens», a ajouté Karine Jean-Pierre. Kristi Noem «devrait probablement arrêter de s'enfoncer toute seule», a également commenté la porte-parole.

Dans ses mémoires à venir, obtenus par le quotidien britannique The Guardian , la gouverneure républicaine écrit avoir tué par balle sa chienne Cricket, âgée de 14 mois environ, parce qu'elle était «indomptable». Elle y confie aussi avoir tué son bouc. Plus tard sur X, elle a avoué avoir tué trois de ses chevaux qui étaient dans sa famille depuis 25 ans. Dimanche, dans une interview à CBS News, elle a affirmé qu'en cas de victoire au côté de Trump à la présidentielle de novembre, elle ferait en sorte que «Commander rejoigne Cricket».

«Combien de personnes doivent être attaquées et dangereusement blessées avant que vous ne preniez une décision au sujet d'un chien ?», a-t-elle demandé. Le couple Biden avait été contraint en octobre de mettre leur berger allemand de deux ans au vert en raison de sa propension à mordre. Major, autre berger allemand des Biden, avait également donné des coups de dents intempestifs à son arrivée à la Maison-Blanche. Il avait été confié à des amis vivant «dans un environnement plus calme».

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de MonaLou03
9/mai/2024 - 15h28

A de très très rares exceptions, les animaux, notamment les chiens, les chats, les chevaux, sont à l'image de ce que leur maître leur apporte. Donc quand je lis que cette gouverneure a tué : sa chienne, son bouc, trois de ses chevaux, elle n'a jamais pensé que c'était elle la source du problème, qu'elle s'en occupait mal, qu'elle ne leur apportait pas ce dont ils avaient besoin, et qu'au lieu de se remettre en question, de les confier à quelqu'un qui sauraient les gérer, cette pute a préféré éliminer ces animaux, sans jamais se remettre en question. Et elle compte faire pareil au chien des Biden.Perso, je n'aimerai pas avec une personne avec cette mentalité s'occuper de mon pays... Honte à elle.