25/04 16:48

Kendji Girac - Regardez l'intégralité de la conférence de presse du procureur qui raconte minute par minute ce qui s'est vraiment passé : Simulation d'un suicide, alcool, cocaïne ... VIDEO

Le procureur de la République de Mont-de-Marsan a raconté ce jeudi lors d'une conférence de presse ce qui s'est vraiment passé et a évoqué une tentative de suicide :

"Durant son audition, la femme de Kendji Girac, Soraya Miranda, a indiqué que leur "union avait suscité peu d'enthousiasme" de la part de leurs familles respectives car elle ne fait pas partie de la communauté des gens du voyage. Mais surtout, elle évoque une addiction à l'alcool et à la cocaïne et des cuites de 48 heures". Mais elle a précisé qu'il n'a jamais été violent mais qu'il pouvait "casser des objets quand il était dans cet état là".

Sa compagne évoque alors une dispute, et entend un "tir" quelques minutes plus tard. Elle trouve alors le chanteur un genou à terre, et une "odeur de fer".  Elle assure être immédiatement allée chercher de l'aide dans une caravane voisine. Avant de préciser qu'il était seul dans la caravane et "ça ne peut être que Kendji qui a pu se tirer dessus"

L'artiste aurait déjà déclaré dans le passé "qu'il allait se mettre une balle" selon sa femme après une dispute.

Le procureur indique que les tests révèlent la consommation de cocaïne vers "2 heures du matin", et le taux d'alcool à 5h du matin de Kendji Girac est estimé à 2.5g/l de sang.

Le chanteur n'était pas assis sur le canapé lorsque le tir qui l'a blessé est parti, "mais placé à proximité immédiate de la paroi extérieure de la caravane", ajoute le procureur. La présence d'un tiers est "matériellement impossible" entre Kendji Girac et la paroi extérieur.

Le tir a été fait à "une distance entre 5 et 10 centimètres", selon l'analyse des vêtements. Les analyses balistiques permettent d'établir que "la présence d'un tiers est matériellement impossible entre Kendji Girac et le mur". Le procureur de la République de Mont-de-Marsan peut ainsi affirmer que le tir ne peut avoir été déclenché par un tiers.

Lors d'une deuxième audition, Kendji Girac est revenu sur ses premières déclarations évoquant un accident domestique, mais qu"'il a voulu faire peur à sa femme." "En quelques sortes, il a simulé un suicide, mais a omis de vérifier si le chargeur comprenait des munitions ou pas. Il le croyait vide, et s'est volontairement tiré dessus.
En aucun cas m'a femme m'a tiré dessus, j'étais tout seul. Quand j'ai vu que ma femme allait partir, j'ai eu peur."

Il précise "être content que tout soit désormais au clair et qu'il regrette fortement ce qui s'est passé". "J'ai fait quelque chose qui n'est pas moi, qui n'est pas dans mes habitudes.", a confié le chanteur aux enquêteurs.

Le chanteur affirme avoir acheté l'arme le jeudi 18 avril à "un gars passé au camp" pour "500 euros", continue le procureur. Olivier Janson rappelle que "le suicide est un tabou dans la communauté des gens du voyage, notamment pour des questions religieuse, ce qui pourrait expliquer le changement de version du chanteur."

Le procureur estime que le "tir a été provoqué volontairement par Kendji Girac".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Yazid Manou
26/avril/2024 - 12h17

Remarquable de clarté

Portrait de cid
26/avril/2024 - 07h04

Après toutes les bêtises et autres analyses bidon que l'on a pu entendre ou chacun explique n'importe quoi, ça fait du bien, pour une fois d'entendre l'évidence. Et ceux qui prétendent que ce procureur en a trop dit sur la vie privée, qu'ont ils raconté eux,  jusqu'à aujourd'hui ? La réalité est malheureusement bien triste mais tellement courante chez gens "ordinaires" ....

Portrait de Quiaios
25/avril/2024 - 17h09

Je viens d'écouter le procureur, tout simplement chapeau !