16/04 10:16

Le gouvernement lance l'opération "Mayotte place nette" pour lutter contre l’immigration irrégulière et l’insécurité, un an après le début d’une première intervention baptisée "Wuambushu" - VIDEO

Une nouvelle opération contre l’insécurité, l’immigration irrégulière et l’habitat insalubre a été lancée mardi à Mayotte, un an après le début d’une première intervention baptisée « Wuambushu », a annoncé le ministère français des Outre-mer. Quelque 1.700 gendarmes, policiers et militaires doivent être engagés pour cette opération, baptisée « Mayotte place nette » et qui doit durer 11 semaines.

Dans le 101e département français, une « centaine de renforts spécialisés (...), notamment des policiers aux frontières et des officiers de police judiciaire (...) vont nous aider à mener ce travail de précision », a souligné le ministère à l’AFP. « On a 60 individus particulièrement recherchés et un objectif de 1.300 bangas (cases) à détruire, soit deux fois plus que ce qu’a permis de faire Wuambushu 1 », a-t-il ajouté.

Une enveloppe de cinq millions d’euros a été débloquée pour l’hébergement d’urgence des migrants interpellés dans le cadre de l’opération. En temps normal, 1.600 gendarmes et policiers sont déjà en poste sur ce petit archipel de l’Océan indien de 350.000 habitants, soit « plus que des villes comme Nice, Montpellier et Rennes réunies », précise le ministère.

« Mayotte Place Nette » prend la suite de l’opération Wuambushu lancée au printemps 2023, qui visait déjà à lutter contre l’immigration illégale, la délinquance et à détruire les cases insalubres organisées en bidonvilles, de plus en plus nombreux sur l’île. Handicapée par des débuts chaotiques, Wuambushu n’avait pas eu les résultats escomptés. Courant février, un nouveau préfet a été nommé pour notamment préparer sa suite, François-Xavier Bieuville.

« Depuis un mois, nous faisons un travail de préparation avec les acteurs qui ont vécu Wuambushu 1. Nous en avons tiré des enseignements. Et nous avons fait venir des équipes de métropole pour structurer davantage les secteurs où nous avons pêché. Des renforts dans le domaine opérationnel, juridique, du conseil et de la planification viennent en renfort afin d’engager des moyens plus adaptés », a déclaré celui-ci à l’AFP lundi.

.

 

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de dede35
16/avril/2024 - 15h51

on les répédie chez eux 

Portrait de bergil
16/avril/2024 - 15h28

5 millions pour reloger des illégaux ! ne peut-on pas utiliser cette somme pour les rembarquer d'où ils viennent ? Ou alors aider des métropolitains pour améliorer leur habitats souvent vétustes .

Portrait de kuwabara
16/avril/2024 - 12h43

Mayotte place nette ?? c es tous des delinquants ?? 

Portrait de imposteur
16/avril/2024 - 10h32

attendre de toucher le fond,  agir médiatiquement avant les élections sans résultats durables