10/04 11:36

JO Paris 2024: La CGT annonce que les préavis de grèves dans la fonction publique pendant les Jeux olympiques ont été "déposés"

La CGT a déposé des préavis de grève dans les trois branches de la fonction publique courant du 15 avril au 15 septembre et qui couvriront donc la période des Jeux olympiques (26 juillet-11 août) et paralympiques (28 août-8 septembre), a-t-elle annoncé mercredi.

« Pas de trêve olympique » a prévenu le premier syndicat de la fonction publique dans un communiqué, qui avait déjà fait savoir son intention d’appeler à la grève pendant les JO. Il demande notamment « des recrutements pérennes, des compensations salariales au titre des contraintes professionnelles générées par les Jeux, (...) des droits aux congés, au télétravail choisi et à la déconnexion ».

Ce préavis rejoint celui du deuxième syndicat de la fonction publique, Force Ouvrière (FO), qui avait également déposé début mars un préavis de grève s’étendant sur toute la période des Jeux Olympiques, réclamant une meilleure rémunération des fonctionnaires.

La CFDT (3e syndicat) et l’Unsa (4e) ont à l’inverse fait savoir qu’ils n’appelaient à ce stade pas à la mobilisation pendant les Jeux olympiques, la secrétaire générale de la CFDT assurant début mars que la confédération n’avait « aucune envie de gâcher ce moment festif. »

« Tout le pays souhaite qu’il n’y ait pas de grèves » pendant les Jeux olympiques, avait martelé début mars le ministre de la Fonction publique Stanislas Guerini.

Il avait alors jugé « très inexacte » l’affirmation des syndicats selon laquelle il n’y aurait pas de dialogue avec le gouvernement pour préparer les Jeux olympiques et confirmé que les agents publics mobilisés pendant les JO toucheraient des primes de 500, 1.000 voire 1.500 euros, en fonction de leur degré d’implication et de l’impact de l’évènement sur leur métier.

« Nous avons pu constater qu’ici aussi de l’argent coulait à flots (...) avec une masse salariale de 584,8 millions d’euros pour seulement une trentaine de dirigeants du comité d’organisation des JOP 2024 », dénonce de son côté la CGT mercredi.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ingres
10/avril/2024 - 14h02

"Je pense qu'ils savent que les Jeux Olympiques vont être une catastrophe, donc ils vont remettre la responsabilité sur les grèves qu'ils ont eux-mêmes provoquées à 3 mois des Jeux Olympiques. Ces gens sont incompétents et malhonnêtes !"

    
Portrait de Beguin
10/avril/2024 - 12h34

Bravo, vive le bordel !  qui a décidé de faire des JO,  dans un pays autant en crise. Faut être irresponsable