03/04 10:02

Entre accusations et démentis, que sait-on vraiment de l'affaire "Manu Lévy" qui secoue une nouvelle fois la radio NRJ, après la suspension de Cauet, l'autre animateur star de la radio ?

Entre accusations et démentis que sait-on vraiment de l'affaire "Manu Lévy" qui secoue une nouvelle fois la radio NRJ, après la suspension de Cauet, l'autre animateur star de la radio ?.Quatre anciens collègues de Manu Levy, animateur vedette de NRJ, l'ont assigné aux prud'hommes pour "harcèlement moral", ce qu'il conteste, a-t-on appris mardi auprès des différentes parties, confirmant une information de Libération.

En outre, Valentin Chevalier et Isabelle Giami demandent à NRJ "la requalification (de leur contrat) en CDI, et Aude Fraineau demande des rappels d'heures supplémentaires", a précisé leur avocat Me Pierre Vignal.

Une audience a été fixée au 16 septembre, a indiqué l'avocat, qui représente également Pauline Bordja. Tous reprochent à M. Levy, aux manettes de la matinale de la radio depuis 2011, "un contrôle extrême" et "une charge de travail immense", d'après Me Vignal. "Tous ont vu leur santé atteinte, ils ont été arrêtés, et tous ont subi un préjudice de carrière", a-t-il déclaré à l'AFP, en affirmant que le harcèlement a été "le déterminant" de leur départ de la station de radio.

L'animateur de "Manu dans le 6-10", de son côté, "réfute catégoriquement tous les faits dont (il est) accablé". "En 13 saisons sur NRJ, je n'ai eu connaissance d'aucune réclamation me concernant.

Sur les 10 dernières années, Valentin Chevalier est resté 8 ans, Isabelle Giami 5 ans", a-t-il souligné dans une déclaration transmise à l'AFP. Gaël Sanquer, directeur délégué des médias musicaux du groupe NRJ, a lui épinglé le "tableau noir, caricatural et mensonger" dressé.

Un autre animateur star, Sébastien Cauet, a été écarté de la station NRJ depuis novembre, après l'ouverture d'une enquête pour "viols sur mineure de plus de 15 ans et viols". Il a assigné la radio en justice pour demander une indemnisation et la décision est attendue le 7 mai.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Moraline
3/avril/2024 - 14h02
EDEN12 a écrit :

Quand une personne subit du harcèlement au travail pendant 8 ou 5 ans, pourquoi rester autant d'années ?? Bizarre ?? 

pour garder son travail peut-être ? Je sais bien qu'il suffit de traverser la rue pour en retrouver en deux minutes, mais...

Portrait de Jiben79
3/avril/2024 - 13h10

C'était certain que ces gens ne voulaient que du fric. Ca veut des requalification en cdi alors qu'ils signent des cdd chaque année sans être sous contrainte... Cela se plaint que c'est invivable de bosser avec Lévy mais cela reste 5 et 8 ans, non mais ce sont de vrais comiques. Ils ont ete grassement payés et désormais cela veut le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crémière. Pathétique.

Portrait de yannc04
3/avril/2024 - 10h44
seb2746 a écrit :

Car faut bouffer... le RSA paye pas les factures et la direction est "censé" protéger les employés.

Bah à en croire certain, pour bouffer, il suffit de traverser la rue pour trouver du boulot ! Mais je suis d'accord, quand on ne se plait pas dans un boulot, on en change, on se donne les moyens d'en changer, on se bouge et tout en partant, on porte plainte si problèmes..... au lieu de venir pleurer 8 ans après....

 

Portrait de seb2746
3/avril/2024 - 10h40
EDEN12 a écrit :

Quand une personne subit du harcèlement au travail pendant 8 ou 5 ans, pourquoi rester autant d'années ?? Bizarre ?? 

Car faut bouffer... le RSA paye pas les factures et la direction est "censé" protéger les employés.

Portrait de EDEN12
3/avril/2024 - 10h10

Quand une personne subit du harcèlement au travail pendant 8 ou 5 ans, pourquoi rester autant d'années ?? Bizarre ??