03/04 16:13

Météo: L'Yonne reste en vigilance rouge pour "crues" - Trois autres départements maintenus en alerte orange - Voici la carte complète des prévisions

16h11: Dans son dernier bulletin, publié à 16h, Météo France indique que l'Yonne est maintenue en vigilance rouge aux crues. Les départements de l'Aube, la Côte-d'Or et la Haute-Marne sont, eux, toujours placés en vigilance orange.

10h55: Dans son bulletin publié à 10h, Météo-France maintient l’Yonne en vigilance rouge crues. L’Aube, la Haute-Marne et la Côte d’Or sont, de leurs côtés, en vigilance orange.

"Crue majeure sur l'Armançon (89). Crues importantes du Morvan à la Champagne (10, 21, 52)", indique Météo-France.

.

.

09h11: A Chablis, le pic a également été atteint dans la nuit de mardi à mercredi, les eaux du Serein ayant monté jusqu’à environ 2,5 m, « encore plus qu’en 2013, à 2,15 m », a indiqué à l’AFP la maire, Marie-Josée Vaillant. L’élue rappelle qu’« il y a trois semaines », le petit village viticole avait déjà été inondé, le Serein débordant à 2,15 m.

Dans le bourg de 2.300 habitants réputé mondialement pour ses vins blancs, la décrue était visible mercredi tôt dans la matinée, et les viticulteurs commençaient déjà à s’activer pour évaluer les éventuels dégâts dans leurs caves.

Plus en aval, la vigilance reste importante, en particulier sur l’Armançon, maintenu en alerte rouge. La hausse du niveau de l’eau sera sensible dès le milieu de journée de mercredi pour un pic de cru estimé entre la fin d’après-midi et le début de nuit, notamment en direction du secteur de Brienon-sur-Armançon. Les hauteurs de crue attendues demeurent légèrement supérieures à celles observées lors des dernières inondations de 2013, selon la préfecture de l’Yonne.

Sur le Serein, maintenu en vigilance orange, la montée des eaux se fait à un « rythme très soutenu », a-t-elle ajouté.

En amont, le décrue de ces cours d’eau est « très lente » et pourrait de surcroît être ralentie par les précipitations attendues tout au long de ce mercredi, selon la préfecture.

08h32: Les pics ont été atteints dans la nuit de mardi à mercredi à Tonnerre et Chablis, les deux communes les plus touchées par les inondations dans l’Yonne, département classé en vigilance rouge, mais l’onde de crue continue à se propager plus en aval, a-t-on appris auprès des autorités.

L’Aube (10), la Côte d’Or (21), la Haute-Marne (52) sont en vigilance orange pour des crues importantes du Morvan à la Champagne. La Saône-et-Loire n’est plus en vigilance, selon Météo France.

Le pic a été atteint mercredi « vers 03h00 » à Tonnerre, sur la rivière l’Armançon encore placée en vigilance rouge, a indiqué à l’AFP Cédric Clech, le maire de cette commune de près de 5.000 habitants.

Le niveau de cet affluent de l’Yonne a alors atteint 2m95, provoquant quelques débordements dans certaines artères du gros bourg, a constaté un journaliste de l’AFP.

Entre 100 et 150 personnes vivent dans 80 habitations situées en zone inondable, mais seules deux personnes ont dû être évacuées dans le centre d’hébergement d’urgence installé dans le gymnase de la ville, selon M. Clech.

Ces deux interventions ont porté à 19, sur l’ensemble de l’Yonne, le nombre d’évacuations réalisées par les secours depuis mardi matin, ont indiqué les pompiers.

.

**** MARDI 2 AVRIL ****

.

16h35: Deux départements, la Saône-et-Loire et l'Yonne, restent en vigilance rouge pour "crues", annonce Météo France.

Trois départements sont en alerte orange : l'Aube, la Côte-d'Or et la Haute-Marne.

13h20: Le point sur ce que l'on sait à la mi-journée

Après une brusque montée des eaux, la tendance était à la décrue mardi en Bourgogne, où les départements de l'Yonne et de la Saône-et-Loire restent néanmoins en vigilance rouge face aux niveaux "exceptionnels" de certaines rivières. La vigilance pour la Côte d'Or a été rétrogradée en orange au petit matin, mais la rivière Armançon, affluent de l'Yonne, ainsi que la rivière Arroux en Saône-et-Loire, présentent toujours des risques de "crue majeure", selon Météo-France.

"Je n'ai jamais vu ça. On a dépassé la crue exceptionnelle de 2013 de 53 cm et on frôle la crue centennale de 1910", déclare à l'AFP Olivier Murat, maire d'Aisy-sur-Armançon, un village de l'Yonne de 250 habitants. Une vingtaine d'entre eux ont dû quitter leur domicile pour se mettre à l'abri mais "la décrue s'amorce timidement", selon l'édile. "J'espère que le ciel va rester clair", ajoute-t-il, alors que les prévisions annoncent de rares pluies sur l'ensemble de la Bourgogne.

Dans le village, les rues sont encore inondées mais le recul de l'eau est apparent. L'Armançon a commencé a déborder lundi, provoquant des évacuations, des coupures de routes et faisant craindre de nombreux dégâts matériels dans l'Yonne et la Côte-d'Or. Dans ce dernier département, une centaine de personnes ont été mises à l'abri lundi.

L'eau est montée jusqu'à 4,09 mètres sur la commune de Montbard, un niveau inégalé depuis les 3,87 mètres enregistrés en mai 2013, avant d'entamer une décrue, selon le site de Vigicrues. L'onde de la crue se déplace vers l'aval de la rivière Armançon, soit vers le nord de l'Yonne.

Vers Auxerre, le bassin de la rivière Serein est également en vigilance orange, avec une onde de crue qui devrait atteindre la commune de Chablis, célèbre pour son vin, "en fin de journée mardi", a fait savoir la préfecture de l'Yonne. Les transports scolaires sont affectés, en étant soit suspendus, soit déviés. Près de 300 foyers sont déjà concernés par des coupures d'électricité préventives, qui pourraient être étendues en fonction de l'évolution de la situation, selon la préfecture.

10h39: Dans son nouveau bulletin, Météo-France place désormais quatre départements en vigilance orange « crues » : Aube, Côte d’Or, Nièvre et Gironde. L’Yonne et la Saône-et-Loire restent en vigilance rouge.

"Crues majeures sur l'Armançon (89) et l'Arroux (71) Crues importantes sur la Dronne aval (33) et le Morvan (10, 21, 58)", précise Météo-France.

.

06h24: Deux départements, l'Yonne et la Saône-et-Loire, sont en vigilance rouge pour "crues". L'Aube et la Nièvre ont basculé en vigilance orange et rejoignent à ce niveau d'alerte la Côte d'Or, l'Indre-et-Loire, la Charente, la Charente-Maritime, la Dordogne et la Gironde.

La Côte d’Or, elle est repassée en vigilance orange pour les mêmes risques, comme sept autres départements : l’Aube, la Nièvre, l’Indre-et-Loire, la Charente, la Charente-Maritime, la Gironde et la Dordogne.

La rivière Armaçon, qui traverse l’Yonne et la Côte-d’Or, a commencé à déborder lundi, entraînant des évacuations, des coupures de routes et faisant craindre de nombreux dégâts matériels dans les deux départements.

En parallèle, « une crue majeure » sur la rivière Arroux, en Saône-et-Loire, a fait basculer lundi soir ce département dans le rouge.

Sur la moitié nord, la matinée est souvent très nuageuse, accompagnée d'averses passagères, encore localement marquées tôt le matin sur le nord de la Nouvelle-Aquitaine, de la Normandie au nord de la Seine et des frontières allemandes aux Alpes du nord avec de la neige à partir de 1000/1200 m sur les massifs. Rapidement, des pluies plus régulières envahissent la Bretagne, les Pays de la Loire puis la Basse-Normandie.

Au fil de l'après-midi, alors que les ondées cèdent la place à des éclaircies à l'est, le temps pluvieux s'étend du nord-ouest au Benelux. Les pluies sont plus durables et passagèrement soutenues en Bretagne. Elles donnent des cumuls significatifs sur le sud de la région. Sur le quart sud-ouest, le ciel est d'abord lumineux, voilé.

Le temps s'assombrit et devient faiblement pluvieux en fin d'après-midi sur la Nouvelle Aquitaine. Sur les régions méditerranéennes jusqu'en Corse, le soleil domine malgré des débordements en nuages d'altitude.

Le vent de sud-ouest souffle assez fort sur la moitié nord et la façade atlantique: il atteint temporairement 60 à 80 km/h en rafales sur les côtes de Manche le matin, puis surtout en Bretagne en journée avec localement 90 km/h sur le Finistère. Des rafales de 70 à 90 km/h balayent également l'ouest de la chaîne pyrénéenne, notamment la montagne basque.

Le vent souffle plus modérément en Corse. Un léger vent marin et Autan se lèvent l'après-midi du Roussillon au Lauragais.

Les températures minimales sont comprises entre 4 et 8 degrés en général, localement 2/3 sur le tiers sud, localement 9 à 11 en bord de Méditerranée.

Les maximales atteignent 12 à 16 degrés au nord, 15 à 19 degrés au sud, jusqu'à 20 ou 21 au pied des Pyrénées et près de la Grande Bleue.

Ailleurs sur le web

Vos réactions