31/03 10:40

Inceste : L'actrice Vahina Giocante explique comment son père a affirmé très sérieusement au juge d'instruction que "à 5 ans, c'est sa fille qui était dérangée car elle le harcelait pour jouer avec son sexe" - Vidéo

Vahina Giocante explique comment son père a affirmé très sérieusement au juge d'instruction que "à 5 ans, c'est sa fille qui était dérangée car elle le harcelait pour jouer avec son sexe". La phrase totalement surréaliste est expliquée hier soir dans "Quelle époque" sur France 2. 

ahina Giocante publie "À corps ouvert", aux éditions Robert Laffont.

Un ouvrage dans lequel l’actrice française raconte l’inceste dont elle a été victime petite-fille et sa lente reconstruction. « Je suis arrivée à un moment de ma vie où c’est possible de partager quelque chose de plus lumineux », a-t-elle expliqué.

Avec ce livre, elle veut « faire tomber ce tabou énorme » qu’est l’inceste. « Il était temps pour moi de dire, ça existe, partout », dit-elle.

« Il ne suffit pas de parler ou de hurler, encore faut-il être entendue », déclare encore Vahina Giocante. Vahina Giocante explique avoir été victime de son père lorsqu’elle avait 5 ans. « Quand on est enfant, on n’a pas forcément la conscience de ce qui est normal ou pas », raconte celle qui a aujourd’hui 42 ans.

« La prévention est nécessaire, parler à ses enfants, leur expliquer de la manière la plus simple possible », poursuit-elle. Vahina Giocante parle pour la première fois de cette situation à l’âge de 17 ans.

Au procès son père nie les faits, il est tout de même condamné à trois ans de prison dont un avec sursis.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Oh Yes It's Good
31/mars/2024 - 22h13

Le sang qui coule dans nos veines n'est pas celui de nos parents mais celui de nos ancêtres.

Portrait de seb2746
31/mars/2024 - 14h36
Beguin a écrit :

C'est une histoire de famille qui ne nous regarde pas. quelle médiocrité, quelle indécence. Qu'elle règle ses comptes avec son vieux. C'est minable.  Clairement, c'est la fille qui cherche a faire parler d'elle. Les grandes douleurs sont muettes.

Elle l'a fait, la justice a pas fait grand chose justement, 2 ans réel pour un violeur sur une gamine c'est RIEN.

Aucune obligation de soins en plus au final, donc il a du faire 18 mois max puis recommencer en toute impunité ensuite.

 

Ne rien dire c'est justement être complice de cette ordure.

Portrait de Beguin
31/mars/2024 - 12h52

C'est une histoire de famille qui ne nous regarde pas. quelle médiocrité, quelle indécence. Qu'elle règle ses comptes avec son vieux. C'est minable.  Clairement, c'est la fille qui cherche a faire parler d'elle. Les grandes douleurs sont muettes.

Portrait de KenShiro
31/mars/2024 - 11h11

Ouiiii évidemment, c'est lui la victime... À vomir jusqu'au bout !