29/03 13:01

Brigitte Bardot adresse une lettre ouverte à Christophe Béchu, le Ministre de la Transition écologique, concernant les loups: "Vous êtes le ministre de la Transition nécrologique de cette espèce phare !"

Ce vendredi, Brigitte Bardot, la présidente de la Fondation Brigitte Bardot, a adressé une lettre ouverte à Christophe Béchu, le Ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.

"La France me fait honte dans sa gestion calamiteuse et scandaleuse des loups, peu nombreux sur notre territoire mais persécutés et abattus dans des proportions qui mettent en danger cette espèce. L'urgence est de veiller à la mise en place des systèmes de protection des troupeaux et non de dédommager aveuglement les éleveurs sans effectuer le moindre contrôle", débute-t-elle.

Et d'ajouter : "Votre politique nationale en la matière est une honte, que nous dénonçons, la pression que vous exercez actuellement auprès des instances européennes pour que le loup soit moins protégé par la Convention de Berne est un appel au massacre". "Vous êtes le ministre de la Transition nécrologique de cette espèce phare , si précieuse pour la biodiversité, vous allez à la rencontre des avis scientifiques en vous inscrivant dans une politique désastreuse", continue Brigitte Bardot.

"Des voix s'élèvent, au sein même de la majorité présidentielle, pour dénoncer cet acharnement et vous demander de travailler en bonne intelligence avec les naturalistes pour organiser la cohabitation entre le loup et le pastoralisme. Sommes-nous plus bêtes que nos voisins européens pour être incapables de trouver ce bon équilibre ?", s'interroge-t-elle.

Et de conclure : " Monsieur le ministre, nous vivons dans un climat anxiogène, violent, inutile d'en rajouter et partir en guerre contre la nature et la biodiversité. Rangez les armes, il y a une urgence". 

.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Beguin
30/mars/2024 - 08h17

Soutien à  Brigitte Bardot, sauvons les loups

Portrait de Ocarina
29/mars/2024 - 20h42
Mollux a écrit :

Elle a absolument raison, de fait le retour des grands prédateurs est une bonne chose notamment pour réguler la population des espèces qui se multiplient en trop grand nombre.

Il n'y a pas de prédateurs pours les immigrés musulmans?

Ce serait aussi une bonne chose pour réguler la population de cette espèces qui se multiplient en trop grand nombre.

 

Portrait de Mollux
29/mars/2024 - 13h53

Elle a absolument raison, de fait le retour des grands prédateurs est une bonne chose notamment pour réguler la population des espèces qui se multiplient en trop grand nombre.