29/03 14:01

Un an de prison avec sursis a été requis contre un responsable CGT du Nord, jugé à Lille pour "apologie du terrorisme" après un tract controversé de soutien aux Palestiniens

Un an de prison avec sursis a été requis jeudi contre un responsable CGT du Nord, jugé à Lille pour « apologie du terrorisme » après un tract controversé de soutien aux Palestiniens.

« Ce tract présente ces horreurs comme si elles avaient eu un caractère inévitable », a lancé la procureure. « C’est une légitimation d’un attentat de masse sous couvert d’une analyse historique », a-t-elle ajouté, estimant le délit « parfaitement caractérisé ».

La décision a été mise en délibéré au 18 avril.

En tant que responsable de la publication du site internet de la CGT 59, Jean-Paul Delescaut, 57 ans, est jugé pour « apologie publique d’un acte de terrorisme » et « provocation publique à la haine ou à la violence », à la suite de la diffusion d’un tract le 10 octobre, trois jours après l’attaque sanglante du Hamas contre Israël.

Un passage avait été particulièrement mise en cause: « Les horreurs de l’occupation illégale se sont accumulées. Depuis samedi (7 octobre, NDLR) elles reçoivent les réponses qu’elles ont provoquées. » Retiré du site internet, ce tract avait été remplacé par une version « confédérale » corrigée, trois jours plus tard.

Ses avocats, Arié Alimi et Ioannis Kappopoulos, ont tous deux plaidé la relaxe, Me Alimi soulevant un problème d’interprétation. « Ce tract n’est pas un chef d’oeuvre mais à aucun moment il n’évoque les modalités d’action du Hamas », ni ne les présente sous un jour favorable, a-t-il relevé.

Les avocats des parties civiles, parmi lesquelles l’Organisation des juifs d’Europe et l’Association communauté israélite (ACI) de Lille ont demandé la condamnation du militant CGT.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ocarina
29/mars/2024 - 20h31

ça fait longtemps  que le ver est dans le fruit de ce syndicat.

Portrait de dede35
29/mars/2024 - 15h40

Il va être temps de se rendre compte pour QUI roule la CGT