29/03 07:30

Le Kremlin fait état de "contacts" en cours en vue d'un éventuel échange du journaliste américain Evan Gershkovich, accusé d'espionnage et emprisonné en Russie depuis environ un an

Le Kremlin fait état  de "contacts" en cours en vue d'un éventuel échange du journaliste américain Evan Gershkovich, accusé d'espionnage et emprisonné en Russie depuis environ un an. Reporter au Wall Street Journal, Evan Gershkovich, âgé de 32 ans et qui a aussi travaillé pour l'AFP à Moscou entre 2020 et 2021, avait été arrêté en mars 2023 par le FSB lors d'un reportage à Ekaterinbourg, dans l'Oural. Il rejette les accusations d'"espionnage" portées contre lui, passibles de 20 ans de prison, tout comme les Etats-Unis, son journal et ses proches.

La Russie n'a jamais apporté publiquement d'éléments de preuve et l'ensemble de la procédure a été classée secrète. Washington accuse Moscou de l'avoir pris en otage pour l'échanger contre des Russes détenus dans les pays occidentaux, comme plusieurs citoyens américains arrêtés ces dernières années en Russie.

Le président Vladimir Poutine s'était dit disposé à échanger le journaliste contre Vadim Krassikov, emprisonné à vie en Allemagne pour le meurtre d'un opposant tchétchène à Berlin en 2019.

"Nous avons souligné à plusieurs reprises que certains contacts étaient en cours, mais ils doivent être effectués dans le silence absolu", a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

"Briser ce silence ne va que créer davantage de problèmes et empêcher d'obtenir un résultat quelconque dans ce processus", a-t-il ajouté, sans plus de précisions. Un tribunal russe a prolongé cette semaine jusqu'au 30 juin la détention provisoire d'Evan Gershkovich. M. Peskov a assuré jeudi ne pas disposer d'information sur une éventuelle date du début du procès.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions