14/03 13:01

Tout ce qu'il faut savoir avant l'audition de Cyril Hanouna depuis 14h devant la commission d'enquête lancée par les députés de la France Insoumise

Après ses patrons, au tour de Cyril Hanouna de passer sur le gril: le pilier de C8 est entendu aujourd'hui à 14h pendant 2h30, par la commission d'enquête parlementaire sur l'attribution des fréquences télé.

"Demain, c'est le grand jour, je serai auditionné de 14h00 à 16h30 et apparemment, pour moi, ils ont demandé une dérogation, je suis le seul à avoir 2h30 et je suis flatté", a commenté le présentateur lors de son émission de la veille. Il sera accompagné de Lionel Eisenstein, le directeur général d'H20, sa société de production, et interrogé par cette commission d'enquête lancée par les députés LFI.

Son audition intervient deux semaines après le lancement par l'Arcom du processus de renouvellement de 15 fréquences de la télévision numérique terrestre (TNT). Cette procédure va déterminer quelles chaînes auront le droit d'émettre en France en 2025. La question sensible est de savoir si C8 et CNews garderont leur fréquence.

"Le succès des chaînes de Canal et la liberté de ton de Canal gênent", a plaidé mercredi Vincent Bolloré. Concernant Cyril Hanouna, "c'est son succès qui le protège", a-t-il déclaré. Deux semaines plus tôt, le PDG de Canal+, Maxime Saada, avait déjà expliqué aux députés que les "débordements" de l'animateur étaient "un risque" assumé.

Dimanche, sur le réseau social X, Cyril Hanouna a promis "une émission spéciale sur le débrief intégral" de son audition. Il avait fait de même après celles du 29 février, auxquelles avaient également participé les têtes d'affiche de CNews Pascal Praud, Laurence Ferrari et Sonia Mabrouk, en dénonçant "un tribunal politique".

Ces auditions avaient suscité des critiques à droite, Eric Ciotti (LR) et Marine Le Pen (RN) notamment reprochant à la commission d'être partiale.

.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Cyril Hanouna (@cyrilhanouna)

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions