01/03 11:01

Le proviseur d’un lycée parisien menacé de mort sur les réseaux sociaux après avoir demandé à une élève d’enlever son voile (Europe 1)

Selon Europe 1, le proviseur du lycée Maurice Ravel, dans le 20e arrondissement de Paris, a été menacé de mort sur les réseaux sociaux. D'après nos confrères, les menaces font suite à un événement survenu mercredi au sein de l'établissement scolaire.

Ce jour-là, une élève âgée de 19 ans a tenté de pénétrer, voilée, dans le lycée. Mais le personnel scolaire a refusé son entrée. Le proviseur lui a demandé de retirer son voile.

La jeune femme "accuse le chef d’établissement de l’avoir violentée", indique Europe 1. Depuis les faits, les élèves du lycée Maurice Ravel refusent de retourner en cours.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Acker
2/mars/2024 - 11h58

Toujours les mêmes.......

Portrait de leydan91
2/mars/2024 - 11h46

Déja il ne l'a pas violentée ! mais prise par le bras pour la faire sortir !  c'est de la violence ? Non!  mais comme maintenant ils sont e,n sucre il ne faut pas les toucher ! 

Portrait de Amandecroquante
2/mars/2024 - 08h20
seb2746 a écrit :

Le voile est interdit et ça personne n'a rien à dire là-dessus mais QUI est-il pour frapper une élève qui ne l'a ni menacé, ni frappé en 1er ? même la police n'en a pas le droit.

Je vais te répondre par une question ouverte .

Comment on fait respecter la loi à des personnes qui se disent d’une autre société ?

Portrait de Constrictor
2/mars/2024 - 01h24

Autant la jeune fille n'avait pas à entrer dans son établissement avec un voile, autant le proviseur n'avait pas le droit de porter la main sur elle, il existe des autorités compétentes pour faire régner l'ordre.

En tous cas, deux plaintes ont été déposées des deux côtés, on verra les conclusions de la justice sur cette affaire.

 

Portrait de seb2746
1/mars/2024 - 21h26
Ma vision des choses a écrit :

Tiens, je croyais (bêtement) que le voile était interdit à l'école !

Cette élève vient juste d'y renter et n'y est pas depuis septembre ? Pourquoi d'un coup elle se retrouve voilée en février ?

Ah, toujours cette volonté de défier l'autorité (et après ça pleure et ça se plaint sur les plateaux télé quand il y a des dommages collatéraux)

Le voile est interdit et ça personne n'a rien à dire là-dessus mais QUI est-il pour frapper une élève qui ne l'a ni menacé, ni frappé en 1er ? même la police n'en a pas le droit.

Portrait de Ma vision des choses
1/mars/2024 - 14h12

Tiens, je croyais (bêtement) que le voile était interdit à l'école !

Cette élève vient juste d'y renter et n'y est pas depuis septembre ? Pourquoi d'un coup elle se retrouve voilée en février ?

Ah, toujours cette volonté de défier l'autorité (et après ça pleure et ça se plaint sur les plateaux télé quand il y a des dommages collatéraux)

Portrait de LEON
1/mars/2024 - 14h00

" Franc succès " de la réforme de Mr Attal concernant l'interdiction de l'abaya à l'école ...les Proviseurs menacés de mort , ce qui choque Mr Attal ...

La mesure prévue contre les réfractaires était " la pédagogie " , ce qui évidemment n'était pas en adéquation avec des menaces de mort ...encore une loi bidon qui porte en elle son inanité . Si les émissaires de Mr Macron veulent convaincre il faudra faire un gros effort pour que force reste à la loi .

Portrait de mercibernard
1/mars/2024 - 13h23

VOTEZ RN  VOTEZ RN  VOTEZ RN  VOTEZ RN  VOTEZ RN  VOTEZ RN  

VOTEZ RN  VOTEZ RN  VOTEZ RN  VOTEZ RN  VOTEZ RN  VOTEZ RN

VOTEZ RN  VOTEZ RN  VOTEZ RN  VOTEZ RN  VOTEZ RN  VOTEZ RN

Portrait de Titou17
1/mars/2024 - 11h59

On devrait leur payer un séjour à Kaboul, la au moins elle seraient libres de se voiler 

Portrait de San Antonio

Islamisme, réseaux sociaux… la plaie de l’occident