18/02 13:31

Football américain: La dynastie des New England Patriots est racontée dans une série documentaire visible sur la plateforme Apple TV+ - Regardez

Par Andréa BAMBINO

"Imaginez ce que les Beatles auraient accompli" en "20 ans plutôt que 10": le journaliste américain Jeff Benedict ose cette comparaison pour évoquer auprès de l'AFP la dynastie des New England Patriots en football américain, qu'il raconte dans une série documentaire sur Apple TV+.

Au moment où les Kansas City Chiefs de Patrick Mahomes imposent leur règne, avec trois Super Bowl remportés en cinq ans (2020, 2023, 2024), dont le dernier endeuillé mercredi par des tirs durant la parade des joueurs, "The Dynasty : New England Patriots" raconte l'incroyable saga de la franchise de la région de Boston.

Autrefois équipe de "losers", les "Pats" ont remporté avec leur quarterback star Tom Brady un total de six Super Bowl (2002, 2004, 2005, 2015, 2017, 2019), plus trois finales malheureuses (2008, 2012, 2018).

Le tout a été entrecoupé, entre autres épisodes sulfureux, par un énorme scandale de tricherie -- en 2007, l'équipe a été accusée d'espionner ses adversaires -- et d'une tragédie, celle du joueur Aaron Hernandez condamné pour meurtre avant de se suicider en prison en 2017. "Pour justifier dix heures de télévision, il faut vraiment une grosse histoire.

Cette équipe a été si forte, si longtemps, mais il y a tellement de choses qui se sont passées en dehors du terrain", souligne Jeff Benedict, qui a aussi écrit des biographies des légendes du golf et du basket-ball Tiger Woods et LeBron James.

Pour "The Dynasty", que certains comparent déjà à "The Last Dance", le docu-série culte sur les Chicago Bulls de Michael Jordan, il a consacré six ans de travail, d'abord pour un livre sorti en 2020, puis pour les dix épisodes réalisés par Matthew Hamachek et produits par Imagine Documentaries.

"Cette équipe a montré une résilience inégalée dans les annales du sport américain", ajoute l'auteur. Les archives des séquences de match donnent parfois l'impression d'être sur le terrain et montrent à quel point l'équipe a parfois écrasé ses adversaires.

Pour Jeff Benedict, sa longévité exceptionnelle est due à la "combinaison" de trois personnages hors normes, longuement interviewés : le quarterback Tom Brady bien sûr, l'entraîneur Bill Belichick et le propriétaire Robert Kraft, homme d'affaires milliardaire à la tête d'un empire économique, qui a usé de toute sa diplomatie pour que les deux premiers ne se séparent pas plus tôt, malgré une relation de plus en plus détériorée. "Et c'était un coup de maître en matière de diplomatie", insiste Jeff Benedict.

Aux origines de l'alchimie, il rappelle que Kraft recrute Belichick "quand personne ne pense qu'il sera un bon entraîneur". Et de la même manière, le coach va laisser son quarterback star de l'époque, Drew Bledsoe, sur le banc après sa blessure, "au profit d'une recrue qui n'a pas fait ses preuves, un certain Tom Brady".

"The Dynasty" montre aussi comment l'équipe a navigué, des années plus tard, entre le mouvement des joueurs afro-américains contre le racisme et les violences policières, lancé en 2016 par le quarterback des 49ers de San Francisco Colin Kaepernick, et raconte la proximité de Belichick et Kraft avec Donald Trump.

Ce dernier avait intimé aux propriétaires de franchises de limoger les joueurs ne respectant pas l'hymne national. Face au risque de voir son sport se couper d'une partie du public, Robert Kraft s'était rapproché du rappeur, producteur de hip-hop et homme d'affaires Jay-Z, dont la société Roc Nation a ensuite signé un partenariat avec la NFL, censé redorer son blason.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions