01/02 14:18

Interpellé sur les dangers des réseaux sociaux pour les enfants, le créateur de Facebook Mark Zuckerberg s’est excusé au Sénat américain: "Je suis désolé pour tout ce que vous avez vécu"

« Je suis désolé pour tout ce que vous avez vécu »: le créateur de Facebook Mark Zuckerberg s’est excusé mercredi au Sénat américain, interpellé sur les dangers des réseaux sociaux pour les enfants et adolescents, lors d’une audition réunissant les dirigeants de Meta, de X, de TikTok, de Discord et de Snap.

Debout devant les victimes des dérives des plateformes numériques et leurs familles amassées dans une salle du Congrès des Etats-Unis, le patron de Meta a reconnu que « personne ne devrait vivre les choses que vos familles ont subies ». Ce sujet met d’accord les élus politiques des deux bords et de nombreuses associations qui accusent les réseaux sociaux de ne pas suffisamment protéger les plus jeunes, notamment contre les risques d’exploitation sexuelle ou de suicide.

Mark Zuckerberg (Meta), Linda Yaccarino (X, anciennement Twitter), Shou Zi Chew (TikTok), Evan Spiegel (Snap) et Jason Citron (Discord) ont donc fait face à un torrent de colère. « Monsieur Zuckerberg, vous et les entreprises qui sont devant nous, je sais que vous ne le pensez pas, mais vous avez du sang sur les mains. Vous avez un produit qui tue des gens », a déclaré le sénateur républicain Lindsey Graham aux dirigeants.

Mark Zuckerberg s’est étendu sur les nombreuses mesures prises par son groupe pour protéger les plus jeunes, rappelant avoir investi plus de 20 milliards de dollars dans la sécurité depuis 2016 et employé 40.000 personnes dédiées à la modération et la sécurité sur les plateformes.

« Nous travaillons dur pour fournir aux parents et aux adolescents le soutien et les outils nécessaires pour réduire les risques », a-t-il assuré lors de son discours d’ouverture. « Garantir la sécurité des jeunes en ligne est un défi depuis l’apparition de l’internet et comme les criminels font évoluer leurs tactiques, nous devons aussi faire évoluer nos défenses », a-t-il ajouté.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de endimion34
2/février/2024 - 14h21

qui met un smartphone entre les mains des ados ? les réseaux sociaux ou les parentscette plainte est aussi débile que si demain des parents attaquaient les fabricants de cigarettes, en se plaignant que leurs gosses ont des complications de santé car ils leur ont offert des clopes.scoop, arrêtez d'acheter des smartphones à vos gosses et ils ne seront plus sur les réseaux sociaux

 

Portrait de Amandecroquante
2/février/2024 - 07h19

En même temps c’est facile pour les parents d´accuser les entreprises 

Ça leur permet de ne pas remettre en cause leur défaillance éducative 

Portrait de San Antonio
1/février/2024 - 16h39 - depuis l'application mobile

Le mec gagne des milliards mais s’excuse…